La cause de... Dana Simon

  • Forum
  • Le 19 mai 2015

  • Paule Des Rivières

Dana SimonLe geste : donner au fonds de bourses du personnel de soutien et administratif de la FAS

 

La motivation : renforcer la persévérance des étudiants

Dana Simon donnait déjà à la Croix-Rouge et à l'établissement où elle a fait sa maîtrise, l'Université Concordia. Mais elle n'avait pas donné à l'Université de Montréal quand le professeur Marc Amyot lui a demandé d'être ambassadrice au Département de sciences biologiques dans le cadre de la campagne de financement Campus Montréal. Comme toute bonne chercheuse – elle est titulaire d'un postdoctorat en chimie de l'UdeM ?, Mme Simon a fait ses devoirs. Elle s'est informée sur les bourses offertes à son département et plus largement à l'Université.

Spontanément, elle a été attirée par la bourse du personnel de soutien et administratif de la Faculté des arts et des sciences (FAS) et elle a abordé ses collègues en leur parlant de cette initiative des employés. «Il s'agit d'une bourse remise en notre nom et les employés peuvent faire partie du comité de sélection.» C'est d'ailleurs à cette bourse qu'est allé le don de Mme Simon, qui est coordonnatrice du programme FONCER Mine de Savoir, pour lequel le professeur Amyot a obtenu une importante subvention et qui s'intéresse au développement durable dans l'industrie minière.

«J'ai rencontré les gens en petits groupes et amorcé la discussion autour de la pertinence de donner à l'Université. Les échanges permettent d'entendre différents avis et de mieux faire comprendre les objectifs de la grande campagne, explique-t-elle avec conviction. Certains employés comprennent mal la pertinence de donner à leur employeur, mais les échanges font évoluer les points de vue de tous.» Mme Simon a d'ailleurs pris à cœur son rôle d'ambassadrice, puisqu'elle a accepté de poursuivre son travail pour une deuxième année.

Paule des Rivières