São Paulo bénéficie de l'expertise du WAT_UNESCO en matière d'aménagement

La trentaine d'étudiants et experts internationaux en architecture, architecture de paysage et design urbain impliqués dans ce projet de coopération internationale présentent 7 visions d'aménagement, produites en équipe transdisciplinaire et multiculturelle.La Chaire UNESCO en paysage et environnement (CUPEUM) - en partenariat avec l'Université Presbytérienne MacKenzie - dévoile les résultats de l'atelier de design urbain WAT_UNESCO Tiquatira tenu à São Paulo du 4 au 15 mai 2015.

 

La trentaine d'étudiants et experts internationaux en architecture, architecture de paysage et design urbain impliqués dans ce projet de coopération internationale présentent 7 visions d'aménagement, produites en équipe transdisciplinaire et multiculturelle. Ces visions d'aménagement ont été conçues afin d'identifier et de révéler le potentiel de préservation, de mise en valeur et de développement des paysages urbains dans le secteur de la Zona Leste de São Paulo.

Ces propositions contribueront directement à la mise en œuvre du nouveau Plan directeur stratégique (PDS) adopté par la Préfecture de São Paulo, qui mise fortement sur l'aménagement de corridors de mobilité pour atteindre les objectifs de développement durable de la ville.

Des lauréats qui soulignent l'importance des enjeux culturels et environnementaux

Les trois propositions lauréates, sélectionnées par un jury international regroupant les trois partenaires du WAT_UNESCO Tiquatira 2015, ont été dévoilées lors de la cérémonie de clôture en présence des représentants du Bureau de l'UNESCO au Brésil, de la Préfecture de São Paulo, et des corps consulaires de chaque pays représenté, dont le gouvernement du Québec.

Le jury a particulièrement apprécié la très haute qualité des propositions conçues dans le cadre de cette 10e édition du WAT_UNESCO. L'intégration des enjeux sociaux, environnementaux et économiques à l'intérieur des visions d'aménagements proposées par les étudiants rejoigne de façon exemplaire les valeurs que cherche à véhiculer l'UNESCO par la tenue de cette activité.

Les médailles de l'UNESCO ont été décernées aux trois équipes suivantes :

1er prix : Goio Coio

1er prix : Goio Coio

Équipe composée de :

  • Felipe Contart, Université Presbytérienne Mackenzie (Brésil)
  • Giulia Perri, Université de Rome – La Sapienza (Italie)
  • Sébastien Petra, Université de Montréal (Canada)
  • Julie Vibert, Université de Montréal (Canada)

 

 

2e prix : Node_Scape

2e prix : Node_Scape

Équipe composée de :

  • Asia Cirioni, Université de Rome – La Sapienza (Italie)
  • Nathalia Mazzonetto, Université Presbytérienne Mackenzie (Brésil)
  • Simon Ménard, Université de Montréal (Canada)
  • Kei Momiyama, Université Meiji (Japon)

 

 

3e prix : Penha : Urban Mosaic

3e prix : Penha : Urban Mosaic

Équipe composée de :

  • Alessandro Brunelli, Université de Rome – La Sapienza (Italie)
  • Thaïs de Micheli, Université Presbytérienne Mackenzie (Brésil)
  • Philémon Gravel, Université de Montréal (Canada)
  • Yusuke Nakatani, Université Meiji (Japon)

 

Une activité interculturelle d'éducation au développement durable

Comme le souligne le Directeur des WAT_UNESCO, Philippe Poullaouec-Gonidec, titulaire de la Chaire UNESCO en paysage et environnement, «les 7 visions de design urbain forment un éventail de possibilités stratégiques pour l'aménagement de quatre secteurs de la Zona Leste de la Ville de São Paulo. Les résultats de cet atelier international représentent l'une des étapes importantes d'un processus d'intégrations d'idées visant la recherche de solutions locales aux enjeux du développement durable, l'un des cinq objectifs de la Feuille de route du programme de l'UNESCO pour l'Éducation au développement durable».

Cet atelier international WAT_UNESCO Tiquatira 2015 a bénéficié d'une aide financière octroyée à l'Université de Montréal par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec (MRIF) dans le cadre de l'appel à projets. Il a bénéficié de l'appui du Bureau du Québec à São Paulo, de l'accueil de l'Université Presbytérienne Mackenzie et du soutien du Bureau des relations internationales de l'Université de Montréal.

«La conception même de notre environnement urbain doit avoir pour point de départ une préoccupation durable, car nos villes constituent le cœur de l'activité économique et sociale d'une nation. Le Québec est fier de mettre son expertise à profit et d'échanger sur les meilleures pratiques à adopter en vue de relever les défis de demain sur les plans sociaux, environnementaux et économiques à l'échelle planétaire», a mentionné la ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Christine St-Pierre.

Cliquez ici pour consulter l'ensemble des propositions d'aménagement.

 

Pour information