Un diplôme posthume décerné à Maha El Khoury

  • Forum
  • Le 1 juin 2015

  • Martin LaSalle

En 5 secondes

La Collation des doctorats de 3e cycle de l'Université de Montréal a été marquée par un moment émouvant lorsque le recteur a remis un diplôme à titre posthume à Maha El Khoury le 29 mai dernier.

 

El Khoury et sa codirectrice de thèse Marie Alderson.La Collation des doctorats de 3e cycle a été marquée par un moment fort émouvant lorsque Marleine et Micheline El Khoury sont montées sur scène : le recteur leur a remis le parchemin destiné à leur sœur Maha, qui devait déposer sa thèse de doctorat en sciences infirmières à la fin de l'hiver.

 

 

Malheureusement, Maha El Khoury a tragiquement perdu la vie dans un accident de la route survenu le 27 janvier dernier à Chtaura, au Liban.

Mme El Khoury était inscrite depuis juin 2007 au programme de doctorat international d'été en sciences infirmières établi dans le cadre d'un accord bilatéral entre l'Université de Montréal et l'Université Saint-Joseph de Beyrouth.

Codirigée par la professeure de l'UdeM Marie Alderson et par Chantal Caux, la thèse de Mme El Khoury portait sur les représentations des infirmières libanaises quant à leur travail et à son organisation.

Maha El Khoury était boursière du Conseil de recherche de l'Université Saint-Joseph et de l'Université de Montréal.

Celle qui a reçu son doctorat à titre posthume fut la première étudiante au doctorat dirigée par Marie Alderson.

«Maha incarnait les valeurs humanistes qui fondent la profession infirmière : d'une courtoisie et d'une sollicitude altruiste peu communes, elle inspirait estime et respect chez ses directrices et la relation d'accompagnement que nous avons nouée avec cette étudiante rigoureuse, engagée et appliquée restera pour nous une source d'inspiration continue», a témoigné la professeure de la Faculté des sciences infirmières de l'UdeM.