Polytechnique Montréal veut accroître la reconnaissance internationale de ses étudiants

  • Forum
  • Le 1 juin 2015

  • Mathieu-Robert Sauvé

En 5 secondes

Polytechnique Montréal souhaite accroître la reconnaissance internationale de ses étudiants en procédant à une harmonisation de ses programmes qui lui permettra de déposer sa candidature à l'Europe

Polytechnique Montre?al veut accroître la reconnaissance internationale de ses étudiants.

 

Polytechnique Montréal souhaite accroître la reconnaissance internationale de ses étudiants en procédant à une harmonisation de ses programmes qui lui permettra de déposer sa candidature à l'European Accreditation of Engineering Programmes. Pour ce faire, la dernière année de l'ensemble des programmes de baccalauréat en ingénierie a été remodelé pour inclure un minimum de 21 crédits de cours des cycles supérieurs. 

Ainsi en ont décidé les membres de la Commission des études à leur réunion du 12 mai dernier.

 

Le réaménagement du déroulement des programmes (principalement par la rede?finition de la quatrie?me année) a été établi en fonction de la comparaison avec les programmes offerts par les écoles franc?aises et ame?ricaines, ainsi que par les universite?s canadiennes en dehors du Que?bec, peut-on lire dans le rapport de la Sous-Commission du premier cycle, qui a recommandé à l'unanimité ce projet. L'implantation est prévue pour l'automne 2015.

De son côté, HEC Montre?al proposera un nouveau diplo?me d'e?tudes supe?rieures spe?cialise?es en gestion des ressources humaines qui vise a? re?pondre aux besoins en formation des professionnels du milieu. On souhaite par ce moyen «former des gestionnaires compe?tents qui seront au fait des derniers de?veloppements dans leur domaine» et «rendre les participants aptes a? intervenir de fac?on efficace dans les processus de changements organisationnels», entre autres.

On veut attirer une cliente?le issue de PME et de grandes entreprises en proposant des horaires de cours les soirs et les week-ends. Cela devrait faciliter la conciliation travail-e?tudes des participants.

Dans le but de favoriser l'accès à cette formation et de constituer une première porte d'entrée pour les professionnels du milieu qui cherchent une formation de deuxième cycle plus courte et concentrée sur le fondement en gestion des ressources humaines, un microprogramme sur le même thème verra aussi le jour dès septembre prochain.

Modifications à la FAS

Le programme de baccalaure?at spe?cialise? bidisciplinaire en économie et politique de la Faculté des arts et des sciences (FAS) sera modifié à la lumière du processus d'autoe?valuation effectue? en 2013 et pour répondre aux problèmes liés à l'attrition et à la diplomation. Il s'agit essentiellement de mieux définir les cheminements, selon une structure souple et cohe?rente. Le vice-recteur adjoint aux études de premier cycle, Jean-Pierre Blondin, a mentionné que la Sous-Commission du premier cycle recommandait unanimement l'approbation de ce projet.

La séance du 12 mai a fait une grande place à la réforme du règlement pédagogique de la Faculté des études supérieures et postdoctorales, qui sera appliquée prochainement après un long travail de concertation avec les unités.

Enfin, la vice-rectrice adjointe à la promotion de la qualité, Claude Mailhot, a fait le point sur les nombreuses évaluations de programmes en cours. Plus de 200 programmes ont été évalués jusqu'à ce jour et plusieurs le seront dès l'automne prochain.

Mathieu-Robert Sauvé