La collation des grades, un grand moment de fierté

Quelque 8897 nouveaux diplômés se seront joints cette année aux milliers d'autres de l'Université, à l'issue de 24 cérémonies marquant toutes l'aboutissement de plusieurs années d'efforts et saluant la détermination et la persévérance des étudiants.

 

D'ailleurs, pour ajouter à leur caractère solennel, les collations – 10 ce printemps et 14 cet automne – ont lieu dans le magnifique amphithéâtre Ernest-Cormier du pavillon Roger-Gaudry. La plus imposante d'entre elles s'est tenue le 29 mai dernier, alors que l'Université a décerné des diplômes à 518 docteurs.

À cette occasion, le recteur, Guy Breton, et la chancelière, Louise Roy, ont conféré un doctorat honorifique à trois personnalités ayant connu une carrière exceptionnelle et méritoire. Il s'agit de Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal depuis 2000; de Clément Duhaime, diplomate québécois ayant représenté le Québec sur la scène internationale pendant plusieurs décennies; et de Christian Gouriéroux, l'un des trois économistes les plus cités du Canada et classé parmi les 10 meilleurs chercheurs en gestion du risque dans le monde.

Un moment a particulièrement ému l'assistance, lorsque les deux sœurs de Maha El Khoury sont montées sur scène pour recevoir le diplôme en sciences infirmières de Maha, qui a tragiquement perdu la vie au Liban le 27 janvier dans un accident de la route. Sa directrice de thèse, Marie Alderson, a loué l'humanisme et la sollicitude de son étudiante, qui «inspirait estime et respect».

Médailles académiques du Gouverneur général

Par ailleurs, comme le veut la coutume, des médailles académiques ont été remises au nom du gouverneur général du Canada. Les médailles d'argent, réservées aux diplômés du premier cycle, ont été accordées à Pierre-Luc Morin (École d'architecture), Marie-Camille Rowell (Département de biochimie et médecine moléculaire) et Jean-Étienne Tremblay (Polytechnique Montréal – génie physique). Les lauréats des médailles d'or, destinées aux diplômés des cycles supérieurs, sont Jérôme Dupras (Département de géographie – et bassiste du groupe Les cowboys fringants), Diana Paola Granados (programmes de biologie moléculaire de la Faculté de médecine) et Marylin Latour (Département de physique).

Les collations, qui soulignent l'excellence, tous cycles confondus, ont d'ailleurs subi une cure de jouvence cette année. Elles sont davantage centrées sur les finissants, elles sont plus festives et elles sont... plus courtes.

Après la Collation des doctorats de 3e cycle, et les cérémonies de l'École d'optométrie le 5 juin, des diplômés des sciences fondamentales (Faculté de médecine) le 9, de médecine dentaire le 10, des finissants des sciences de la santé (Faculté de médecine) le 11, suivront celles des finissants en médecine le 15, en sciences de l'éducation le 16, de la Faculté de l'éducation permanente le 17, des finissants du DES en médecine le 18 et de médecine vétérinaire le 19.

Puis à l'automne, ce sera au tour des finissants de la Faculté des arts et des sciences, de l'École de santé publique, de la Faculté de l'aménagement, de celles de musique, de droit, des sciences infirmières, de pharmacie et enfin du Département de kinésiologie, qui fermera le bal. Près de 9000 nouveaux diplômés se joindront à la famille des diplômés de l'Université, chiffre porté à 12 522 si l'on inclut les écoles affiliées Polytechnique Montréal et HEC Montréal.