Janusz Kaczorowski au palmarès du British Medical Journal

En 5 secondes

La prestigieuse revue scientifique a choisi une étude du chercheur canadien dans un palmarès des 20 articles les plus marquants de ses 20 ans de parution en ligne.

Janusz Kaczorowski. Photo : Centre de recherche du CHUM.Changer vos habitudes de vie et consulter un professionnel de la santé peut vous sauver la vie. Rien de révolutionnaire? Et pourtant. Une étude publiée en 2011 dans le British Medical Journal a démontré qu'un programme de sensibilisation à la prévention des maladies cardiovasculaires a entraîné une diminution de 9% des hospitalisations liées aux maladies cardiovasculaire comme l'infarctus, les accidents vasculaires cérébraux ou l'insuffisance cardiaque dans 39 municipalités en Ontario.

L'étude Improving cardiovascular health at population level : 39 community cluster randomised trial of Cardiovascular Health Awarness Program (CHAP), pilotée par Janusz Kaczorowski, affilié au Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) et à l'Université de Montréal, a été sélectionnée au palmarès des articles les plus remarquables pour souligner le vingtième anniversaire de l'édition en ligne du British Medical Journal.

«Cet article va avoir une énorme influence au cours des prochaines années, parce qu'il démontre qu'une intervention basée sur le pouvoir de conviction de bénévoles au sein de la communauté donne des résultats positifs importants pour les patients», explique Brian Haynes, professeur d'épidémiologie clinique et de médecine à la McMaster University of Health Science (Hamilton, Ontario) et membre du jury de 20 scientifiques de renommée internationale qui ont établi ce palmarès d'articles inspirant des changements dans la pratique la médicale.

«C'est assez incroyable d'avoir été sélectionné par cette publication très prestigieuse», commente Janusz Kaczorowski. Le chercheur au CRCHUM et professeur au Département de médecine de famille et médecine d'urgence de l'Université de Montréal vient également d'être nommé parmi les 20 grands pionniers de la recherche en médecine familiale au Canada par le Collège des médecins de famille du Canada. Une cérémonie d'honneur aura lieu à Toronto en novembre, à l'occasion du Forum en médecine familiale.

Le chercheur estime qu'on peut améliorer le système de santé au Canada et partout dans le monde grâce à des interventions peu coûteuses, souvent en intégrant et en coordonnant les ressources existantes. C'est exactement l'objectif du Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC) qu'il a créé il y a une quinzaine d'années. Le programme fait appel à des bénévoles, des ressources communautaires et aux professionnels de la santé pour prévenir les hospitalisations liées aux maladies chroniques. «Les maladies cardiovasculaires comme le diabète ou l'hypertension, c'est le plus grand problème de santé dans les pays développés et en voie de développement. Les données scientifiques montrent qu'on peut faire une grande différence en sensibilisant les gens à bien manger, à faire de l'exercice, à cesser de fumer et en les invitant à consulter un professionnel de la santé pour établir un diagnostic, prescrire des médicaments au besoin et assurer leur suivi», affirme Janusz Kaczorowski.

Après avoir fait ses preuves en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique, le programme sera maintenant adapté pour une population diabétique aux Philippines, une clientèle multi-ethnique à York, en Ontario, ainsi que pour les personnes âgées à Laval, au Québec. «Nous voulons prioriser l'accès à un médecin de famille pour les gens qui en ont le plus besoin, dit-il. Le Centre de santé et de services sociaux de Laval (CSSS de Laval) développe une stratégie pour la prévention et la gestion des maladies cardiométaboliques, et notre programme devient le guichet d'accès pour rendre les services à l'ensemble de la population de Laval.» À terme, Janusz Kaczorowski compte bien prouver que la sensibilisation permet d'améliorer la santé des individus, des populations et aussi de générer des économies pour notre système de santé.


Janusz Kaczorowski est chercheur régulier au CRCHUM, professeur titulaire et directeur de recherche au Département de médecine de famille et médecine d'urgence de l'Université de Montréal. Il est titulaire de la Chaire Docteur Sadok Besrour en médecine familiale de l'Université de Montréal et titulaire de la Chaire GlaxoSmithKline - Canadian Institutes of Health Research (GSK-CIHR) en Optimal Management of Chronic Disease de l'Université de Montréal. Le professeur Kaczorowski est aussi affilié aux universités McMaster et McGill. Détenteur d'un doctorat en sociologie, il s'est illustré en mettant en application de nouvelles méthodologies de recherche pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Ses travaux ont eu un impact direct sur la pratique médicale et les patients, notamment en remettant en question les épisiotomies et les césariennes de routine chez les femmes qui accouchent pour la première fois, ainsi qu'en permettant la réduction des hospitalisations pour cause de maladies cardiovasculaires.

Références