Décès de Jean-Guy Vaillancourt, professeur de sociologie

En 5 secondes

Décès de Jean-Guy Vaillancourt, sociologue renommé, spécialiste des des groupes religieux de droite et de gauche ainsi que du Vatican.

Jean-Guy Vaillancourt, sociologue renommé et professeur retraité au Département de sociologie l'Université de Montréal, est décédé le 12 août dernier à l'âge de 78ans.

Né le 24 mai 1937 à Chelmsford (Sudbury, Ontario),  Jean-Guy Vaillancourt était titulaire d'un doctorat en sociologie de l'Université de Californie (Berkeley, 1975). Nommé d'abord professeur au Département de sociologie de l'Université de Montréal en 1969, il en a été le directeur (entre 1984 et 1987) et l'administrateur (en 1998).

Jean-Guy Vaillancourt.

Il a enseigné notamment la sociologie de la religion, la sociologie de l'environnement et la théorie sociologique américaine, en plus d'agir à titre de professeur invité dans quatre autres universités québécoises ainsi qu'à l'Université Minas Gerais au Brésil et à l'Architectural University de Hanoï au Vietnam.

Spécialiste reconnu des groupes religieux de droite et de gauche ainsi que du Vatican, il a également effectué des recherches en sociologie de l'environnement et en écosociologie portant particulièrement sur l'énergie, sur les changements climatiques, sur le développement durable et sur le mouvement vert au Québec et au Canada.

Auteur de nombreux ouvrages, chapitres de livres et articles dans les domaines de l'écosociologie, la sociologie de la paix, la religiologie et des mouvements sociaux, il a aussi été rédacteur en chef de Sociologie et Sociétésde 1978 à 1982. Publié en 1980, son ouvrage Papal Power constitue une contribution majeure à la compréhension de la papauté contemporaine.

«Jean-Guy a été pour moi un excellent guide dans l'univers de la sociologie et un collègue très apprécié» a déclaré Jean Duhaime, professeur émérite retraité de la Faculté de théologie et de sciences des religions.

La communauté universitaire offre également ses plus sincères condoléances aux proches que Jean-Guy Vaillancourt laisse dans le deuil.

Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don au Centre Justice et Foi ou au Bureau du développement de l'Université de Montréal.