La période des devoirs à la maison est un défi pour 82% des parents

  • Forum
  • Le 26 août 2015

  • Martin LaSalle
Thierry Karsenti, professeur à la Faculté des sciences de l'éducation et directeur de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l'information et de la communication en éducation.

Thierry Karsenti, professeur à la Faculté des sciences de l'éducation et directeur de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l'information et de la communication en éducation.

Crédit : Amélie Philibert.

En 5 secondes

La quasi-totalité des élèves du primaire et du secondaire ont besoin d'aide lorsqu'ils font leurs devoirs à la maison. Et, pour 82 % des parents, la période des devoirs constitue un défi.

Qu'ils fréquentent l'école publique ou privée, la quasi-totalité des élèves du primaire et du secondaire ont besoin d'aide lorsqu'ils font leurs devoirs à la maison. Parallèlement, 82 % des parents considèrent la période des devoirs comme un défi.

C'est ce qui ressort d'une importante étude réalisée auprès de 6659 acteurs scolaires par l'équipe de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) en éducation, dirigée par le professeur Thierry Karsenti, de la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Montréal.

L'objectif de cette enquête était d'évaluer l'appréciation et la connaissance de la nouvelle plateforme Web et des services en ligne d'Allô prof chez des élèves, enseignants, directions d'école et parents, de même que leurs effets sur la réussite des usagers.

Créé en 1996, Allô prof est un organisme de bienfaisance qui offre gratuitement de l'aide aux devoirs à tous les élèves et parents d'élèves francophones du Québec, que ce soit par sa ligne téléphonique, par texto ou par son site Internet. Pas moins de 60 professeurs travaillent à Allô prof pour répondre à la demande.

L'aide aux devoirs : un besoin généralisé

Financée par la Fondation Lucie et André Chagnon, l'enquête révèle que la totalité des 222 enseignants interrogés donnent des devoirs à leurs élèves à différentes fréquences.

Du côté des 5744 élèves ayant répondu aux questions des chercheurs, 86 % indiquent avoir besoin d'aide pour faire leurs devoirs, surtout en mathématiques (60 %), en français (34 %), en anglais (19 %) et en sciences (15 %).

Pas étonnant que 82 % des 580 parents sondés voient la période des devoirs à la maison comme un défi. «La métamorphose de la famille québécoise force à la réflexion, mentionne M. Karsenti. La réalité des familles monoparentales ou recomposées, des parents qui ont un horaire de travail atypique ou de ceux qui ne maîtrisent pas la langue française ou qui sont peu scolarisés représente potentiellement un contexte difficile.»

Fait surprenant, les parents soutiennent que leurs enfants font leurs devoirs toujours (75 %), souvent (14 %) ou la plupart du temps (8 %). Des proportions qui contrastent avec ce qu'affirment les élèves interrogés : 30 % disent toujours faire leurs devoirs et 25 % rapportent les faire souvent. Les autres les font la plupart du temps (14 %), à l'occasion (22 %) ou ne les font que rarement ou jamais (9 %).

Allô prof : un service apprécié mais mal connu

Près de la moitié des élèves ayant pris part à l'étude ont recouru aux services d'Allô prof, bien que plus des trois quarts en aient déjà entendu parler.

Lorsqu'ils s'adressent à Allô prof, c'est surtout pour y effectuer les exercices proposés (73 %), consulter la bibliothèque virtuelle (62 %), participer aux jeux pédagogiques (58 %) ou visionner les capsules vidéos (56 %).

«De plus, quand les enseignants, les parents ou les enfants utilisent l'une des ressources d'Allô prof, ils semblent l'adopter», ajoute M. Karsenti. De fait, tous les élèves qui ont eu recours à l'organisme disent avoir obtenu l'aide recherchée et avoir eu plus de facilité à terminer leurs devoirs. Presque unanimement, ils déclarent aussi qu'ils se sentent meilleurs à l'école, plus autonomes, qu'ils sont plus intéressés et plus motivés par la matière solaire sur laquelle ils s'interrogeaient.

Les directeurs d'école ne sont pas en reste : 96 % sont d'avis qu'Allô prof favorise, à différents degrés, la réussite scolaire des élèves.

«Un des seuls points à améliorer a trait à la diffusion des services d'Allô prof, conclut Thierry Karsenti. En effet, 61 % des professeurs ne dirigent pas leurs élèves vers l'organisme, essentiellement parce qu'ils ne connaissent pas la nature exacte des services proposés.»

Aussi juge-t-il crucial de trouver « des pistes de solution pour amener encore plus d'élèves à faire appel aux services étendus et de qualité qu'offre Allô prof ».

Lire le rapport complet de l'étude.

12 conditions pour des devoirs efficaces

Dans un livre qu'il vient de publier et qui s'intitule Les devoirs, Thierry Karsenti a recensé l'ensemble des études portant sur l'utilité des devoirs dans la réussite scolaire. «Essentiellement, les plus importantes recherches montrent que les devoirs ont un effet positif sur la persévérance et la réussite scolaires, surtout au secondaire. C'est un fait!» affirme-t-il. Néanmoins, il précise que l'efficacité des devoirs dépend d'abord des pratiques mises en place et des interrelations entre différents facteurs.

Dans son livre, Thierry Karsenti dresse une liste de 12 conditions susceptibles de rendre les devoirs plus efficaces sur les plans de la persévérance et de la réussite scolaires. En voici quelques-unes :

Les devoirs sont davantage utiles lorsqu'ils...

  • ne sont ni trop faciles ni trop difficiles
  • n'accaparent pas un temps démesuré
  • n'alourdissent pas la tâche de l'enseignant
  • sont pertinents, intéressants et qu'ils ont un sens pour l'élève
  • font participer la famille
  • sont accompagnés des ressources dont les élèves ont besoin pour les faire