Le professeur raccrocheur

  • Forum
  • Le 3 septembre 2015

  • Martin LaSalle
Éric Morissette.

Éric Morissette.

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Si Eric Morissette est aujourd’hui professeur, c’est en grande partie grâce à un enseignant qui a cru en lui et qui l’a convaincu de ne pas décrocher, tandis qu’il était étudiant à l’université.

Lorsqu'il est entré au cégep, Éric Morissette a eu sa «phase carabin». Pas celle liée aux Bleus de l'Université de Montréal ni celle faisant référence aux jeunes médecins militaires chargés d'ensevelir les morts pendant les épidémies de peste. Mais plutôt ce cheminement psychologique particulier qui conduit l'étudiant vers l'âge adulte...

En effet, le cégep s'avère une période plutôt grise pour lui, qui avait été jusque-là bon élève. «J'ai perdu le sentiment d'appartenance à ma communauté en perdant de vue plusieurs amis et aussi parce que je trouvais le cégep inadéquat», raconte-t-il.

Désireux d'influencer le système éducatif, Éric Morissette s'inscrit au baccalauréat en orthopédagogie à l'UdeM, mais, à la fin de son premier trimestre, il va voir son enseignant, Richard Robillard, pour lui dire qu'il ne remettra pas le travail de session et qu'au surplus il abandonne ses études.

«Il m'a dit de ne pas m'en faire pour le travail, mais il insistait pour que je revienne à la session d'hiver», se rappelle M. Morissette. Le jour J, le jeune homme ne se présente pas en classe...

Ce soir-là, M. Robillard téléphone à Éric Morissette et le convainc de persévérer. Le lendemain, l'étudiant est de retour sur les bancs d'école. «Richard est même venu s'assurer de ma présence en classe et, lorsqu'il m'a vu, il m'a fait un signe de tête approbateur.»

Non seulement M. Morissette obtient son baccalauréat à l'UdeM, mais il fait aussi une maîtrise à l'Université de Sherbrooke. Au fil du temps, il devient éducateur spécialisé, puis enseignant en adaptation scolaire, pour enfin entamer une carrière en direction d'écoles primaires et secondaires qui durera 15 ans. C'est d'ailleurs pour cette expertise que l'Université de Montréal l'a embauché.

«Sans l'intervention personnelle de cet enseignant qui a gardé espoir en moi, je ne serais pas professeur adjoint de formation pratique à la Faculté des sciences de l'éducation...» En plus d'enseigner au DESS en administration et fondements de l'éducation, il effectue des recherches sur l'influence du leadership des directions d'école sur la réussite scolaire, de même que sur l'influence de la littérature jeunesse sur les comportements prosociaux des élèves.

La persévérance et la réussite scolaires sont devenues le carburant de son métier. Et aujourd'hui, Éric Morissette vit une autre phase Carabins, plus positive celle-là : il accompagne individuellement des étudiants-athlètes de l'UdeM en difficulté dans leurs études afin que ses protégés persévèrent et réussissent au-delà de la compétition sportive...