Pour que les Autochtones prennent leur place à l'UdeM

En 5 secondes

"Du 21 au 23 septembre, l’événement Mitig sensibilisera la communauté aux enjeux autochtones par la recherche, l’enseignement et le lancement du premier programme d’études autochtones."

Au Canada, se posent deux constats : les sociétés et les cultures autochtones sont mal connues par le reste de la population et les étudiants autochtones sont sous-représentés dans les universités. Le 29 juin 2015, les universités canadiennes se sont engagées «à améliorer les possibilités d'éducation offertes aux étudiants autochtones et à favoriser la réconciliation partout au Canada» (Universités Canada).

Cette réconciliation ne peut se faire dans un contexte d'ignorance des réalités autochtones, comme l'a souligné la Commission de Vérité et Réconciliation du Canada. Face à ces faits, l'Université de Montréal se mobilise et se lance à l'action.

Du 21 au 23 septembre 2015, un grand événement,Mitig, viendra souligner le double engagement des membres de notre communauté universitaire à sensibiliser la communauté universitaire aux enjeux autochtones, par la recherche, l'enseignement et le transfert des connaissances et à mieux aider les étudiants autochtones à réussir leurs études universitaires.

Terme qui signifie arbre en anichinabé (algonquin), Mitig est symbole du savoir en constante croissance et de la volonté de voir grandir la présence autochtone, du Canada et d'ailleurs, dans notre institution. Concrètement,Mitig consiste en trois jours intenses d'activités : tables rondes, débats, projections de films, concerts, expositions, avec des invités prestigieux. Nous célèbrerons lors de cet équinoxe d'automne des réalisations comme le lancement des nouveaux programmes en études autochtones, dont les cours viennent de débuter; l'inauguration du salon Uatik (tanière, en innu), le salon des étudiants autochtones; et le lancement de services plus ciblés pour les étudiants autochtones.

Dans la lignée de la venue du Shaputuan en 2013 et de l'école d'été sur la littérature autochtone (qui a fêté ses 3 ans cette année), ces réalisations s'appuient sur l'expertise de nos professeurs et chargés de cours, le dynamisme des étudiants du cercle Ok8api, le soutien des services et de l'administration.

Mitig est organisé par Marie-Pierre Bousquet, professeure au Département d'anthropologie et directrice des programmes en études autochtones, et les membres bénévoles du cercle Ok8api, sous l'égide du décanat de la Faculté des arts et des sciences.

Les activités de Mitig sont gratuites et ouvertes à tous.