Les Carabins demeurent invaincues en ayant raison des Martlets

Sophie Guertin

Sophie Guertin

Crédit : James Hajjar

En 5 secondes

Les joueuses de l’équipe de rugby féminin des Carabins ont vaincu les Martlets de McGill pour la première fois de leur histoire, 15-0, mardi soir au CEPSUM.

Les joueuses de l’équipe de rugby féminin des Carabinsde l’Université de Montréal ont sauté de joie lorsque l’arbitre a sifflé la fin de la rencontre. Elles ont vaincu les Martlets de McGill pour la première fois de leur histoire, 15-0, mardi soir au CEPSUM. Les Bleus ont remporté leurs trois premiers matchs de la saison.

« Ça fait quatre ans que nous travaillons là-dessus, a dit l’entraîneur-chef Michel François. Nous sommes très contents, surtout après notre défaite de l’an dernier contre elles. Nous voulions jouer de notre mieux et être agressif en défense. »
L’an dernier, les Bleus s’étaient inclinées 23-21 contre McGill en fin de saison au terme d’une rencontre décidée à la dernière minute. Les Carabins avaient terminé en cinquième place, à deux points des Rouges et d’une place en séries.

Cette fois, les porte-couleurs de l’UdeM ont eu l’avantage en début de rencontre et elles ont pu inscrire des points au tableau en passant la majorité de la première demie en territoire ennemi. D’abord, après un dégagement d’Anaïs Holly (Architecture), les Bleus ont saisi le ballon et la poussée a été concrétisée par l’essai d’Audrey Busque (Design d’intérieur). Holly a suivi avec le converti.

Une quinzaine de minutes plus tard, McGill a tenté un botté de dégagement, mais la vive contre-attaque des Bleus a mené à l’essai non converti de la rapide Frédérique Crête (Éducation physique et santé).
L’allure du match a changé dans les cinq dernières minutes de la première demie. Les Martlets ont été plus engagées dans le territoire des représentantes de l’UdeM. La défense de ces dernières a toutefois tenu le coup et la demie s’est terminée sur un botté de pénalité raté de McGill. Les Bleus avaient ainsi l’avance 12-0 après 40 minutes.

Les Martlets ont continué de s’approcher de la zone d’en-but en deuxième demie. Les Carabins ont résisté et une contre-attaque a mené à un botté de pénalité de 35 verges réussi par Anaïs Holly. Ces trois points ont forcé McGill à tenter d’inscrire l’essai avec un peu plus de 20 minutes à jouer.
« On savait que McGill allait revenir en force. Il s’agissait de tenir et de faire face à la tempête, a souligné Michel François. Notre exécution était moins bonne en deuxième moitié et nous n’avons pas saisi les opportunités de sceller l’issue de la rencontre plus tôt. »

Les Bleus seront en quête d’une quatrième victoire consécutive samedi prochain sur le terrain Vincent d’Indy du CEPSUM dès 13 h. Le Vert & Or de Sherbrooke (1-3) sera l’adversaire.

Pour information

Mathieu Dauphinais
Agent d'information sportive
Carabins de l'Université de Montréal
Tél. 514-343-6111 p. 4242

Source