André Gaudreault reçoit 2,5M$ pour étudier les transformations technologiques du cinéma

André Gaudreault.

André Gaudreault.

Crédit : Claude Lacasse.

En 5 secondes

André Gaudreault, professeur en histoire de l’art et études cinématographiques à l’UdeM, reçoit 2,5 M$ pour repenser le cinéma et ses techniques dans son histoire et à l’heure du numérique.

Dans le cadre de son programme de développement de partenariat, le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) vient d'accorder une subvention à André Gaudreault, professeur titulaire au Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques de l'Université de Montréal, pour le projet Technès regroupant notamment une quarantaine de chercheurs québécois, canadiens, états-uniens et européens.

La subvention de 2,5 M$ sera entièrement gérée par André Gaudreault, directeur de la section canadienne du partenariat international de recherche Technès, qui servira à l'ensemble des activités du projet.

Le projet Technès s'intéresse à la réintégration de la dimension technique dans la réflexion scientifique sur le cinéma. En repensant ensemble technique, histoire et esthétique, les membres et partenaires de Technès seront à même de mieux comprendre les mutations technologiques et leurs interactions manifestes avec les théories, les esthétiques et les pratiques du cinéma.

Pour ce faire, les participants du projet ont élaboré une programmation d'activités de recherche, de formation, de transfert, de mobilisation, de diffusion et de valorisation autour de la création d'une Encyclopédie raisonnée des techniques du cinéma. Cette encyclopédie numérique et évolutive, accessible en ligne, constituera une source de savoir nécessaire et tout à fait nouvelle et valorisera du même coup les résultats des travaux de recherche des membres du partenariat.

L'encyclopédie, unique et ambitieuse, fera ainsi œuvre de conservation de la mémoire, en plus d'être un outil révolutionnaire de documentation et de réflexion pour les intervenants de la sphère du cinéma ainsi que le grand public.

Le projet Technès est une initiative de partenariat international qui unit depuis 2012 les efforts de trois groupes de recherche universitaires de l'espace francophone (Université de Montréal, Université Rennes 2, Université de Lausanne), dont chacun est associé à une cinémathèque et à une école de cinéma. Pour le pôle canadien, sous la direction d'André Gaudreault, l'équipe québécoise a comme partenaires le GRAFICS, la Faculté des arts et des sciences et le vice-rectorat à la recherche, à la création et à l'innovation de l'Université de Montréal, Érudit, l'Observatoire du cinéma au Québec, la Cinémathèque québécoise, l'Institut national de l'image et du son, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, l'Office national du film du Canada, les Presses de l'Université de Montréal, Canal Savoir, et plusieurs autres.