Un virus pour contrer le cancer de la prostate

Dr Fred Saad, chercheur au Centre de recherche du CHUM et professeur titulaire au Département de chirurgie de l'Université de Montréal.

Dr Fred Saad, chercheur au Centre de recherche du CHUM et professeur titulaire au Département de chirurgie de l'Université de Montréal.

Crédit : CRCHUM

En 5 secondes

L’équipe du Dr Fred Saad, professeur au Département de chirurgie de l’UdeM , participe à un projet pour mettre au point une thérapie virale adaptée au traitement du cancer de la prostate.

L'équipe du Dr Fred Saad, chercheur au Centre de recherche du CHUM et professeur titulaire au Département de chirurgie de l'Université de Montréal participe à un projet multicentrique financé par Cancer de la Prostate Canada et la Fondation Movember pour mettre au point une thérapie virale adaptée au traitement du cancer de la prostate.

Les organismes Cancer de la Prostate Canada et la Fondation Movember ont annoncé un investissement de 5 M$ pour soutenir une équipe multidisciplinaire de chercheurs et de cliniciens dirigée par M. John Bell, de l'Hôpital d'Ottawa.

«Le projet vise à mettre au point un traitement contre le cancer de la prostate à l'aide de virus qui détruisent les cellules cancéreuses et stimulent l'immunité anticancéreuse, tout en laissant intactes les cellules normales», explique le Dr Fred Saad, également chef du service d'urologie et de l'Unité d'urologie oncologique du CHUM et titulaire de la Chaire de recherche en cancer de la prostate de l'Université de Montréal.

Ces recherches misent sur le fait que de nombreuses cellules cancéreuses ont de faibles mécanismes de défense contre les virus. «Lorsque les cellules normales deviennent cancéreuses, elles acquièrent des mutations génétiques qui leur permettent de croître très rapidement, mais qui les rendent également plus vulnérables aux virus», explique M. Bell, Ph. D., affilié à l'Université d'Ottawa.

Les virus ont la capacité de tuer les cellules cancéreuses pendant le processus d'infection. Ils commandent aussi au système immunitaire d'organiser une attaque contre la tumeur. Le potentiel des virus pour contrer le cancer est connu depuis plus d'un siècle. Des cas de rémissions du cancer après une infection virale ont été rapportés. Mais ce n'est que récemment que les thérapies virales ont été élaborées et rigoureusement mises à l'essai.

Les thérapies virales se sont avérées prometteuses dans des études de laboratoire, mais elles sont expérimentales et aux premiers essais cliniques. Les chercheurs espèrent que leurs travaux leurs permettront d'offrir d'ici deux ans un essai clinique aux patients dont le cancer de la prostate s'est propagé et a développé une résistance au traitement traditionnel.

Lire le communiqué de Movember / Cancer de la prostate Canada