Décès du professeur émérite Gilles Marcotte

Le professeur émérite Gillles Marcotte en 1979 alors qu'il était directeur du Département d'études françaises.

Le professeur émérite Gillles Marcotte en 1979 alors qu'il était directeur du Département d'études françaises.

Crédit : Archives de l'Université de Montréal

En 5 secondes

Professeur de lettres, critique et écrivain, Gilles Marcotte a passé la majeure partie de sa vie à nourrir une profonde réflexion sur la chose littéraire. Il est décédé le 20 octobre 2015.

Il est venu tard à l'enseignement universitaire, mais riche d'une longue pratique du journalisme littéraire qui a fait de lui un témoin de tout premier plan des lettres québécoises de la seconde moitié du 20e siècle, cette «littérature qui se fait», comme il l'a si bien désignée. Gilles Marcotte est décédé le 20 octobre.

Professeur de lettres, critique et écrivain, Gilles Marcotte a passé la majeure partie de sa vie à nourrir une profonde réflexion sur la chose littéraire. Il aura publié, au fil de ses 30 années d'enseignement, des œuvres de fiction, ouvrages de critique littéraire, chroniques diverses et articles universitaires sur les littératures québécoise et française.

Encore aujourd'hui, quiconque étudie la littérature québécoise aura le plaisir de s'immerger dans l'un de ses plus grands legs, l'Anthologie de la littérature québécoise, dont il a dirigé la rédaction de 1978 à 1980. Avec la littérature, la musique était son autre grande passion, qui s'est révélée à travers plusieurs chroniques tout en nuances dans la revue Liberté.

Benoît Melançon, l'actuel directeur du Département des littératures de langue française, a été le collègue de Gilles Marcotte après avoir été son étudiant. «Presque 40 ans plus tard, je me souviens encore très clairement de ses cours, notamment d'une séance consacrée à la poésie d'Arthur Rimbaud. C'est la marque d'un très grand professeur.»

Pour souligner sa contribution exceptionnelle à la sociocritique des textes, dont il fut l'un des précurseurs au Québec, le Département des littératures de langue française avait organisé en son honneur, dans les années 90, un colloque dont les actes ont paru chez Fides sous le titre Miscellanées en l'honneur de Gilles Marcotte.

Œuvres phares

Les étapes marquantes de la carrière de Gilles Marcotte

  • 1948 : Entre au quotidien Le Devoir comme critique littéraire et de cinéma
  • 1961 : Devient chroniqueur littéraire attitré au journal La Presse
  • 1962 : Reçoit le Prix du Gouverneur général pour son essai Une littérature qui se fait
  • 1966 : Devient professeur de lettres au Département d'études françaises de l'Université de Montréal
  • 1983 : Commence une chronique littéraire mensuelle dans le magazine L'actualité
  • 1996 : Est nommé membre de l'Ordre du Canada
  • 1997 : Reçoit le prix Athanase-David pour l'ensemble de son œuvre
  • 1997 : Est nommé professeur émérite de l'Université de Montréal
  • 2008 : Est décoré de l'insigne d'officier de l'Ordre national du Québec

Archives Audio

Écoutez Gilles Marcotte à la barre de l'émission littéraire Des livres et des hommes, à l'antenne de Radio-Canada de 1966 à 1981.