Le Centre régional universitaire de Lanaudière verra bientôt le jour

Fernand Lefebvre, secrétaire exécutif d'Éducation Lanaudière, Sylvain Delisle, vice-recteur aux études et à la formation de l'UQTR,  René Côté, vice-recteur à la Vie académique de l'UQAM, Martine Lavoie, directrice du Bureau d'enseignement régional de l’UdeM et Marcel Côté, président d'Éducation Lanaudière et directeur général du Cégep régional de Lanaudière.

Fernand Lefebvre, secrétaire exécutif d'Éducation Lanaudière, Sylvain Delisle, vice-recteur aux études et à la formation de l'UQTR, René Côté, vice-recteur à la Vie académique de l'UQAM, Martine Lavoie, directrice du Bureau d'enseignement régional de l’UdeM et Marcel Côté, président d'Éducation Lanaudière et directeur général du Cégep régional de Lanaudière.

En 5 secondes

Éducation Lanaudière a annoncé la création d’une desserte universitaire dans la région de Lanaudière, grâce à une entente de collaboration avec trois partenaires, dont l’Université de Montréal.

Le président d'Éducation Lanaudière et directeur général du Cégep régional de Lanaudière, Marcel Côté, a annoncé le 4 novembre que, grâce à une entente de collaboration entre Éducation Lanaudière et ses trois partenaires universitaires, dont l'Université de Montréal, un centre de service universitaire verra bientôt le jour dans la région de Lanaudière.

À la suite du dépôt du rapport de recherche de Louise Paradis, qui a été mandatée pour évaluer la pertinence du projet, Éducation Lanaudière a signé une entente avec l'Université de Montréal (UdeM), l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et l'Université du Québec à Montréal (UQAM), en vertu de laquelle le Centre régional universitaire de Lanaudière (CRUL) est créé.

Bien qu'une offre de formation soit déjà disponible dans la région par ces trois universités, ce centre de coordination aura pour mandat de définir les besoins de la population de Lanaudière en matière d'études universitaires, de recherche et de services à la collectivité, et de proposer avec les partenaires des solutions adaptées, selon le cas. Pour le moment, les modalités n'ont pas encore été déterminées et toutes les options sont envisagées.

«Cette entente est un modèle en termes de collaboration universitaire et nous sommes heureux de participer ainsi au développement socioéconomique de Lanaudière. L'Université de Montréal est bien implantée dans la région depuis 2004. Le Centre régional universitaire de Lanaudière nous permettra de mieux évaluer les besoins afin d'élargir notre offre tant aux étudiants finissants du Cégep qu'aux adultes», a dit Martine Lavoie, directrice du campus de l'Université de Montréal à Laval et du Bureau de l'enseignement régional de l'UdeM.

«Selon nos analyses, les jeunes et les adultes de la région de Lanaudière font résolument le choix de vouloir amorcer leurs études collégiales ou universitaires dans la région. En effet, la vaste majorité des étudiants choisissent le Cégep régional de Lanaudière pour leurs études collégiales. Il est intéressant de constater que, par la suite, nos diplômés se dirigent principalement vers des programmes qu'offrent les trois partenaires universitaires de l'entente», a indiqué M. Côté.

D'après un sondage effectué par le Cégep régional de Lanaudière, trois grands domaines de formation émergent : l'éducation, l'administration ainsi que les sciences et le génie, mais celui-ci dans une moindre proportion.

Prochaines étapes

D'autres étapes sont à venir avant que le Centre régional universitaire de Lanaudière puisse véritablement amorcer ses activités. «Il faut mettre sur pied un comité de gouvernance pour la corporation du CRUL. Ce comité aura également pour mandat d'entreprendre les démarches nécessaires auprès d'instances gouvernementales afin d'assurer un financement récurrent pour la gestion du Centre. Nul doute que les intervenants régionaux qui ont à cœur l'enseignement supérieur dans Lanaudière pourront contribuer à la mise en route du CRUL», a conclu M. Côté.