Stéphane Béranger, employé de l'UdeM

Stéphane Béranger, coordonnateur au développement durable.

Stéphane Béranger, coordonnateur au développement durable.

Crédit : Amélie Philibert.

En 5 secondes

"Pourquoi je donne à Centraide" fut le point de départ d'une rencontre avec le coordonnateur au développement durable dans le cadre de la campagne Centraide à l'UdeM.

Depuis combien d’années donnez-vous à Centraide?

J’ai commencé à donner à Centraide lorsque j’étais étudiant à l’UdeM, donc il y a plus d’une dizaine d’années. Quand je suis devenu employé ici, je me suis impliqué comme représentant du rectorat pour la campagne à l’Université. Je relançais les gens. Ça marchait bien… Quand je demande aux gens de donner, ils donnent!

Pourquoi contribuez-vous à la campagne de Centraide?

Parce que Centraide est appuyé par l’Université et que ses frais de gestion sont peu élevés. Puis, en faisant un don à Centraide, on a l’impression de donner à plusieurs organismes.

Est-ce que certaines causes vous touchent plus que d’autres?

L’alimentation. J’ai la chance de manger tous les jours à ma faim et, de plus, de choisir ce que je mange. L’aide à la planification budgétaire est importante pour Centraide, et, quand on regarde les postes budgétaires des familles, le premier est l’alimentation.

Que conseillez-vous aux gens qui donneront des denrées pour des paniers de Noël?

Je suggère des aliments bien consistants, comme des boîtes de thon. J’ai eu l'occasion de faire des courses avec des responsables du Dispensaire diététique de Montréal. Nous avions 100 $ pour remplir un panier d’épicerie. J’ai donc pu voir concrètement quels étaient les besoins réels, et ce sont des aliments protéinés qui se conservent bien. Mais j’aime aussi donner des aliments que j’aurais voulu m’acheter lorsque j’étais étudiant mais qui étaient trop chers pour moi, comme une bonne huile d’olive.