Comment cultiver le sens éthique dans la recherche en contexte autochtone?

En 5 secondes

Le Centre de recherche en droit public de l'UdeM lance une Boîte à outils des principes de la recherche en contexte autochtone : éthique, respect. équité, réciprocité, collaboration et culture.

Le Centre de recherche en droit public de la Faculté de droit de l'Université de Montréal vient de lancer une Boîte à outils des principes de la recherche en contexte autochtone : éthique, respect, équité, réciprocité, collaboration et culture en collaboration avec la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, et la contribution du Réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones. Conçue par le Centre de recherche en droit public dans le cadre du projet Peuples autochtones et gouvernance, cette publication, unique en son genre, s'adresse tant aux décideurs des communautés des Premières Nations et des Inuits qu'aux chercheurs et aux étudiants qui souhaitent en apprendre sur le domaine de la recherche en contexte autochtone.

L'objectif de cette Boîte à outils est de rassembler et de mettre à la disposition de tous des outils existants (questionnaires d'évaluation, formulaires de consentement, réflexions sur le sujet de l'éthique et de la collaboration, vidéos explicatives, etc.) qui se sont avérés utiles dans l'élaboration d'une recherche collaborative à la fois éthique, respectueuse, équitable et réciproque.

On peut se procurer cette publication sur le site Web de la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador, en français et en anglais.