Retrouvailles pour les 50 ans de la Faculté des sciences de l'éducation

La doyenne, la cinquième en commençant par la gauche, entourée des religieuses des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie, devant la pièce qui porte le nom Salle des Fondatrices.

La doyenne, la cinquième en commençant par la gauche, entourée des religieuses des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie, devant la pièce qui porte le nom Salle des Fondatrices.

Crédit : Marc-André Deniger.

En 5 secondes

Louise Poirier reconnaît l'importance de la contribution des religieuses à l'éducation.

La Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Montréal a rendu, le 12 novembre, un chaleureux hommage à Antonine Boily-Bousquet, titulaire d'une maîtrise en administration scolaire de la faculté et d'une autre de HEC Montréal. Mme Boily-Bousquet exerce le métier d'enseignante depuis 55 ans.

Ses anciens étudiants se souviennent toujours d'elle avec une admirable reconnaissance. Mme Boily-Bousquet est également présidente de l'Association des diplômés de l'UdeM.

L'hommage faisait partie d'une soirée de retrouvailles pour le 50e anniversaire de la Faculté des sciences de l'éducation. Mme Boily-Bousquet a par ailleurs annoncé la création de la bourse Antonine-Boily-Bousquet, visant à souligner l'excellence scolaire d'étudiants au baccalauréat de cette faculté.

À cette même célébration, la faculté a rendu hommage à la congrégation des Sœurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie en désignant Salle des Fondatrices le lieu du pavillon Marie-Victorin où se tiennent les soutenances de thèse. Par ce geste, la faculté a voulu reconnaître l'important apport des congrégations religieuses à l'éducation et plus particulièrement celui les religieuses des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie, qui habitaient le pavillon à l'origine.

Rappelons que le coup d'envoi des festivités du 50e anniversaire de la faculté a été donné au lancement de l'exposition Une mission éducative de femmes pour les femmes, qui présentait la congrégation et ses écoles abritées dans le pavillon Marie-Victorin.

La doyenne de la Faculté des sciences de l'éducation, Louise Poirier, a dévoilé la plaque de la salle des Fondatrices en compagnie de sœur Denise Riel, animatrice provinciale à la congrégation.

C'est le 17 mars 1965, dans la foulée du rapport Parent, que la faculté a été fondée afin que les universités francophones prennent en main la formation professionnelle en éducation. La faculté a formé, depuis sa création, près de 19 000 enseignants et administrateurs du réseau scolaire, qui jouent un rôle prépondérant dans le monde de l'éducation.