Matthew J. Smith, nouveau chercheur à l'IRIC

En 5 secondes

Nomination de Matthew J. Smith comme chercheur principal à l'IRIC et professeur au Département de pathologie et biologie cellulaire.

L'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l'Université de Montréal (UdeM) vient d'annoncer l'arrivée de Matthew J. Smith à titre de chercheur principal de l'Unité de recherche sur la signalisation et la biologie structurale du cancer. Il occupera également un poste de professeur au Département de pathologie et biologie cellulaire de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal.

Matthew J. Smith a obtenu un baccalauréat en microbiologie de l'Université de Guelph, en Ontario, avant de poursuivre un doctorat en génétique moléculaire et médicale au Lunenfeld-Tanenbaum Research Institute du Mount Sinaï Hospital à Toronto. Il a ensuite réalisé un stage postdoctoral à l'Ontario Cancer Institute de l'University Health Network également situé à Toronto. Depuis 2014, il est chercheur associé dans ce même Institut.

À l'IRIC, le laboratoire de Matthew J. Smith utilisera des approches de biophysique, de biologie structurale et de biochimie pour étudier les relations entre la structure et les fonctions des protéines de voies de signalisation oncogéniques dans la cellule.

En particulier, à l'aide d'une approche fondée sur des techniques de résonnance magnétique nucléaire, il pourra analyser en temps réel les interactions entre les nombreuses protéines impliquées dans ces voies de signalisation. Ces travaux permettront d'acquérir de nouvelles connaissances scientifiques et technologiques et serviront de base pour le développement de tests diagnostiques ou de thérapies ciblées contre des types spécifiques de cancers.

Le programme de recherche de Matthew J. Smith est complémentaire à l'expertise des chercheurs de l'IRIC et présente de nombreuses opportunités de collaboration au sein de l'Institut.

Michel Bouvier, directeur général de l'IRIC, se dit «extrêmement heureux d'accueillir un chercheur de son calibre. Son expertise dans le domaine du cancer viendra appuyer les 27 autres laboratoires de recherche de l'IRIC permettant ainsi d'accélérer la découverte de nouveaux médicaments contre cette maladie. Au nom de l'ensemble des membres de la communauté de l'IRIC, je lui souhaite la plus cordiale bienvenue.»

«La venue de Matthew parmi notre équipe est une excellente nouvelle. Ses méthodes de recherche s'inscrivent tout à fait dans la philosophie et les façons de faire de l'IRIC, soit de miser sur des collaborations audacieuses au carrefour de disciplines complémentaires», ajoute Marc Therrien, directeur scientifique de l'IRIC.

Enfin, le Dr Louis Gaboury, directeur au Département de pathologie et biologie cellulaire de la Faculté de médecine de l'UdeM et chercheur principal à l'IRIC souligne que «pour notre Département, sa venue était une priorité absolue, compte tenu de l'excellence de son dossier académique, la qualité de ses publications et le caractère novateur de ses recherches.»

Son entrée en fonction est effective le 14 décembre 2015.