Commotions cérébrales: le gouvernement présente son plan d'action

Dave Ellemberg.

Dave Ellemberg.

En 5 secondes

Le Gouvernement du Québec a présenté son plan d’action pour la gestion et de la prévention des commotions cérébrales dans les sports amateurs.

Le gouvernement du Québec a présenté hier son plan d'action pour la gestion et la prévention des commotions cérébrales dans les sports amateurs. Le ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, François Blais, avait mandaté en janvier 2014 le Groupe de travail sur les commotions cérébrales (GTCC), présidé par le professeur Dave Ellemberg, du Département de kinésiologie de l'Université de Montréal, pour lui faire des recommandations.

Ayant mené de nombreuses études sur les conséquences des commotions cérébrales sur la santé humaine, le professeur Ellemberg a remis le rapport du GTCC au ministre Blais en avril dernier. Le ministère a pris le temps d'analyser les conclusions et les recommandations du Groupe de travail afin de présenter un plan d'action s'appliquant à une trentaine de sports et se déclinant en trois axes : sensibilisation, prévention et gestion des commotions cérébrales. Le ministre a aussi annoncé la création d'un groupe de concertation pour doter les écoles d'un protocole pour chaque sport à mettre en place au printemps prochain.

Les commotions cérébrales à répétition peuvent avoir des conséquences dramatiques. «Chaque nouvelle commotion endommage davantage le tissu cérébral et l'accumulation des commotions cérébrales peut laisser des séquelles permanentes, de façon significative, qui peuvent altérer le fonctionnement du cerveau», a déclaré le professeur Ellemberg au journaliste de La Presse.

Le professeur Ellemberg a d'ailleurs lui-même mis en ligne plus tôt cette année un protocole de retour au jeu à la suite d'une commotion cérébrale destiné aux sportifs.

Consulter le rapport du GTCC