Le défi des relations de travail en Chine: l'UdeM participe à la réflexion

En 5 secondes

Le taux de croissance économique effréné fait de la Chine l'un des véritables ateliers du monde. Cette croissance engendre toutefois de multiples défis dans le monde du travail.

Les relations du travail présentent un défi majeur en Chine et l'Université de Montréal est au coeur de ces réflexions. Tel était l'objet d'un colloque international à la Renmin University of China, tenu à Beijing le mois dernier, et organisé en collaboration avec l'École de relations industrielles de l'Université de Montréal.

Le taux de croissance économique effréné fait de la Chine l'un des véritables ateliers du monde. Cette croissance engendre toutefois de multiples défis dans le monde du travail : pressions sur les salaires, migration de la main-d'oeuvre, délocalisation des emplois avec le déplacement des entreprises vers des sites à moindre coût, vieillissement de la main-d'oeuvre, mise en cause de la représentation syndicale, etc.

Si l'on peut s'étonner des similitudes avec le Québec et le Canada, c'est justement le fondement d'un partenariat entre les chercheurs spécialisés sur ces thèmes à l'Université de Montréal et au Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT) et à la Rechinenmin University of China. Ce partenariat entre l'École de relations industrielles et la School of Labour and Human Resources de la Renmin University of China implique depuis cinq ans des échanges d'étudiants qui participent notamment à la International Summer School de l'École de relations industrielles, ainsi que des projets et des activités communs entre les chercheurs.

C'est dans ce cadre que Jeffrey Hilgert, responsable des échanges de l'École de relations industrielles avec la Chine, et Gregor Murray, titulaire de la Chaire de recherche du Canada et directeur du CRIMT, ont participé au 7e Colloque annuel des relations industrielles. Ce colloque est devenu un forum important pour les experts internationaux et chinois ainsi que pour les personnes responsables des politiques du travail en Chine, tous invités à partager leur expertise sur les droits des travailleurs, la négociation collective et la construction de systèmes de relations professionnelles. Outre l'Université de Montréal et la Renmin University of China, notons parmi les autres partenaires l'Université de Cambridge (Angleterre), l'Université Monash (Australie) et la Capital University of Economics and Business de Beijing.