Le succès est dans le bac!

En 5 secondes

Grâce aux éléctrobacs installés sur le Campus depuis 2012, 4.6 tonnes de matériel électronique ont été récupérées.

Fin 2012, l'Université de Montréal installait, sur ses campus, ses premiers électrobacs afin de permettre à tous ses étudiants, professeurs et employés, de se débarrasser de manière responsable de leurs petits appareils électroniques désuets ou non fonctionnels.

Ces types de déchets contiennent en effet du plomb, du mercure et plusieurs autres substances dangereuses qui, une fois dans l'environnement, contaminent graduellement l'air, les sols et les nappes phréatiques.

Depuis, 4.6 tonnes de matériel ont été récupérées. Chaque année, ce sont ainsi environ 6600 petits électroniques (700 kg) - routeurs wifi, téléphones cellulaires, télécommandes, lecteurs mp3, souris, etc. -, et environ 600 kg de piles, qui évitent l'enfouissement.

De plus, en 2015, le bac de récupération des petits appareils électroniques installé au CEPSUM a été désigné comme celui ayant le meilleur taux de récupération en milieu institutionnel au Québec (335 kg d'appareils ont été récupérés).

Félicitations donc à toute la communauté universitaire d'avoir adopté ce comportement écologique!

À l'Université de Montréal, le programme de récupération Électrobac est géré par l'Unité du développement durable. Huit bacs sont installés aux emplacements suivants :

  • Faculté de médecine vétérinaire (St-Hyacinthe)
  • Campus à Laval
  • 7077 du Parc
  • Pavillon Roger-Gaudry
  • Pavillon André-Aisenstadt
  • Pavillon du 3200 Jean-Brillant
  • CEPSUM
  • Pavillon Marie-Victorin

Attention, ces bacs ne se substituent pas à la collecte de piles déjà effective dans les services et cafés étudiants (bacs rouges) ni à celle du matériel informatique gérée par la DGTIC et des cartouches d'encre du SIUM.