Maxime Montembeault, étudiant-chercheur étoile du mois de janvier

Maxime Montembeault, étudiant en psychologie, a concentré ses travaux sur la compréhension des changements cérébraux qui surviennent dans la maladie d'Alzheimer.

Maxime Montembeault, étudiant en psychologie, a concentré ses travaux sur la compréhension des changements cérébraux qui surviennent dans la maladie d'Alzheimer.

En 5 secondes

Maxime Montembeault, étudiant en psychologie, a concentré ses travaux sur la compréhension des changements cérébraux qui surviennent dans la maladie d'Alzheimer.

Maxime Montembeault, étudiant au doctorat en psychologie à l'Université de Montréal, est le lauréat de janvier du Fonds de recherche du Québec – Santé pour son article «Altered Gray Matter Structural Covariance Networks in Early Stages of Alzheimer's Disease» paru dans le journal Cerebral Cortex.

M. Montembeault a concentré ses travaux sur la compréhension des changements cérébraux qui surviennent dans la maladie d'Alzheimer.

Puisque les traitements médicaux ont de plus en plus tendance à viser des mécanismes neurodégénératifs précis, une connaissance plus pointue des processus pathologiques ainsi qu'une discrimination efficace entre les différentes maladies neurodégénératives est essentielle pour mieux comprendre leur progression.

Dans son étude, Maxime Montembeault a investigué avec précision un paramètre jamais étudié dans la MA, soit les relations entre les volumes de matière grise de différentes régions cérébrales. Ses travaux contribuent à l'avancement des connaissances des stades précoces de la MA et pourraient éventuellement avoir des retombées sur l'amélioration de la qualité des vies des personnes atteintes ainsi que de celle de leurs proches.