Daniel Sinnett devient directeur du Réseau de médecine génétique appliquée

Daniel Sinnett, professeur au Département de pédiatrie et au Département de biochimie et médecine moléculaire, est nommé directeur du Réseau de médecine génétique appliquée.

Daniel Sinnett, professeur au Département de pédiatrie et au Département de biochimie et médecine moléculaire, est nommé directeur du Réseau de médecine génétique appliquée.

Crédit : Claude Lacasse.

En 5 secondes

Daniel Sinnett, professeur au Département de pédiatrie et au Département de biochimie et médecine moléculaire, est nommé directeur du Réseau de médecine génétique appliquée.

Daniel Sinnett, chercheur et chef de l'axe Maladies virales, immunitaires et cancers au CHU Sainte-Justine et professeur au Département de pédiatrie et au Département de biochimie et médecine moléculaire de l'Université de Montréal, a été nommé directeur du Réseau de médecine génétique appliquée (RMGA), l'un des réseaux thématiques du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS).

Cette nomination témoigne du rôle de meneur qu'il joue depuis de nombreuses années en recherche en oncogénétique pédiatrique, ainsi que de la position de tête qu'occupe le CHU Sainte-Justine en génétique humaine et médicale. «J'ai l'intention de faire du Réseau une référence, un incontournable dans les consultations et les prises de décision concernant la génétique et la génomique médicale au Québec», affirme le chercheur.

Guy Rouleau, directeur sortant du RMGA et actuel directeur de l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal, s'est réjoui de cette nomination. «Daniel Sinnett est un chercheur exceptionnel, qui possède une expertise précieuse en génétique. Le leadership et l'engagement qu'il a démontrés depuis 10 ans au sein du comité de direction ont compté pour beaucoup dans la capacité du Réseau de réaliser sa mission de transformer en applications cliniques les percées en génétique. Je ne pourrais être plus heureux de céder ma place de directeur à cet estimé collègue», a-t-il déclaré.

«J'ai assisté à la transformation du Réseau, avec l'éclosion de regroupements stratégiques, l'atteinte d'une masse critique de chercheurs et la diversification de leurs champs de recherche, les défis liés à la génétique médicale, particulièrement à l'ère de la génomique, et malheureusement les contraintes économiques», évoque le nouveau directeur, qui veut maintenant augmenter la synergie entre les membres et mettre le Réseau en prise directe avec les réalités actuelles. «Le domaine bouge tout le temps. Il faut s'adapter et rester à l'affût des nouveaux enjeux et défis pour conserver notre leadership québécois.»

Fort de ses 103 membres, le RMGA est l'un des plus gros réseaux du FRQS, dont l'objectif final est l'échange et la conversion du savoir en services et interventions qui améliorent la santé de la population québécoise. La multitude d'experts qu'il regroupe permet de répondre à toutes les questions en matière de recherche fondamentale et appliquée dans le domaine de la génétique humaine.

Daniel Sinnett est titulaire de la Chaire de recherche François-Karl Viau en oncogénomique pédiatrique ainsi que membre et cofondateur du Centre Robert Cedergren en bio-informatique et génomique. Il s'intéresse en particulier aux mécanismes génétiques et moléculaires qui sous-tendent la leucémie de l'enfant et les effets à long terme du traitement des cancers dans l'enfance et l'adolescence.

À propos du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

Le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine est un établissement phare en recherche mère-enfant affilié à l'Université de Montréal. Axé sur la découverte de moyens de prévention innovants, de traitements moins intrusifs et plus rapides et d'avenues prometteuses de médecine personnalisée, il réunit plus de 200 chercheurs, dont plus de 90 cliniciens, ainsi que 360 étudiants de cycles supérieurs et postdoctorants. Le centre est partie intégrante du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le plus grand centre mère-enfant au Canada et le deuxième centre pédiatrique en importance en Amérique du Nord.