Le don de Bell Cause pour la cause très apprécié des étudiants

En 5 secondes

Le don de Bell Cause pour la cause a permis la mise sur pied d'ateliers de méditation organisés par le Centre de santé et de consultation psychologique de l'UdeM.

Le don de Bell Cause pour la cause, annoncé en octobre 2014 et visant à appuyer les programmes de soutien en santé mentale, a permis la mise sur pied d'ateliers de méditation très appréciés des étudiants. Et cette activité se poursuit.

Grâce à ce don de 500 000 $ fait à la campagne Campus Montréal et échelonné sur quatre ans, l'UdeM accroît l'aide qu'elle offre aux étudiants qui vivent des situations de stress ou d'anxiété. Des ateliers de méditation de pleine conscience ont été organisés et sont offerts au Centre de santé et de consultation psychologique de l'Université de Montréal à tous les étudiants du campus, incluant HEC Montréal et Polytechnique Montréal.

Le 27 janvier, Bell versera 5 ¢ de plus pour des initiatives en santé mentale pour chaque message texte envoyé, chaque gazouillis utilisant #BellCause et le partage de la page Facebook de Bell Cause pour la cause. Depuis 2010, Bell s'est engagée à remettre plus de 100 M$ à des initiatives en santé mentale au pays par l'intermédiaire de campagnes nationales de sensibilisation et de lutte contre la stigmatisation.

Si l'on en juge par la participation des étudiants, les ateliers de méditation de pleine conscience ont remporté un vif succès. De l'automne 2014 à l'automne 2015, sur 21 séries d'ateliers de cinq rencontres de groupe hebdomadaires, on estime que 12 étudiants sur 20 inscrits ont terminé chacune des 21 séries. Ainsi, 250 étudiants ont pris part à toutes les séries de rencontres.

Répercussions sur la qualité de vie des étudiants

Au terme de ces séries d'ateliers, 100 % des étudiants ayant suivi l'ensemble du programme en 2014 et 95 % en 2015 mentionnent que cet apprentissage de la pleine conscience a eu un effet modéré ou bien tangible sur leur qualité de vie. Pour la plupart des participants, l'expérience a été enrichissante et le résultat profitable. Bon nombre d'étudiants ont proposé la tenue d'autres ateliers de ce type pour cultiver un certain équilibre de vie.

Rappelons que les séries d'ateliers étaient animées par le professeur responsable du projet, Hugues Cormier, de la Faculté de médecine, et Marielle Paradis, conseillère pédagogique. Une équipe interdisciplinaire du Centre de santé et de consultation psychologique de l'UdeM et deux psychologues, l'un rattaché à HEC Montréal et l'autre à Polytechnique Montréal, y ont également collaboré.