L'UdeM se classe parmi les 30 employeurs de choix de Montréal pour la troisième année d'affilée

En 5 secondes

L’UdeM se maintient dans le groupe des meilleurs employeurs de Montréal. C'est une reconnaissance des efforts qu'elle poursuit pour offrir un environnement de travail supérieur à ses employés.

Pour une troisième année de suite, l'Université de Montréal se hisse parmi les 30 meilleurs employeurs de Montréal, selon un classement constitué par la firme Mediacorp Canada.

C'est une reconnaissance sans équivoque des efforts constants déployés par l'Université de Montréal pour offrir un environnement de travail de la plus grande qualité possible à ses employés.

Ce prestigieux concours organisé par Mediacorp Canada évalue les entreprises selon huit critères : le milieu de travail physique, l'atmosphère de travail et le climat social, les avantages sociaux et financiers, les vacances et congés, la communication avec les employés, la gestion du rendement, la formation et le perfectionnement des connaissances et l'engagement au sein de la communauté.

«L'Université de Montréal offre un environnement de travail stimulant, permettant aux employés de se réaliser et de se dépasser. Je suis fier, mais pas surpris, que nous soyons encore cette année parmi les meilleurs employeurs de la métropole», s'est réjoui le recteur, Guy Breton.

Vox pop : Pourquoi l’UdeM fait partie des meilleurs employeurs de Montréal, selon vous ?
En lecture:

Vox pop : Pourquoi l’UdeM fait partie des meilleurs employeurs de Montréal, selon vous ?

Des traits distinctifs

L’UdeM se démarque sur de nombreux points. Au-delà de ses conditions de travail avantageuses, elle se distingue par son climat favorable à la collaboration entre collègues, son engagement dans la santé et le bien-être de ses employés et la fierté des employés d’y travailler. C’est sans oublier l’engagement social, notamment celui des professeurs auprès de la communauté du Grand Montréal grâce à leurs domaines d’expertise respectifs.

Pascale Carrier, directrice du développement stratégique à la Direction des ressources humaines (DRH), croit que cette reconnaissance reflète la volonté de l'Université de créer un milieu de travail riche et innovant, où chacun peut trouver des défis à sa mesure.

Pour sa part, Andréane Proulx, conseillère en communication, image et changement au sein de la DRH et qui voit à l'élaboration du dossier de candidature, constate la richesse et la diversité qu'on trouve à l'UdeM. «En côtoyant les employés et gestionnaires de l'Université, je réalise à quel point nous offrons un milieu de travail diversifié. Les initiatives abondent sur les différents campus et dans les facultés pour créer un environnement stimulant. Notre dossier de candidature est d'ailleurs le fruit de cette collaboration.»