La persévérance aux études chez les étudiants récemment immigrés

Crédit : Yves Lacombe

En 5 secondes

Une professeure a tenté de mieux comprendre les processus d'acculturation et d'adaptation scolaire chez les étudiants récemment immigrés de façon à soutenir efficacement leur persévérance aux études.

La très grande majorité des immigrants arrive au Québec avec un capital humain qui devrait leur permettre d'intégrer rapidement le marché du travail.

Cependant, le taux de chômage chez ces immigrants et le phénomène de déqualification professionnelle qu'ils subissent sont préoccupants. Ainsi, pour améliorer leur employabilité, les immigrants récemment arrivés sont nombreux à entreprendre des études universitaires.

La recherche de Fasal Kanouté, professeure au Département de psychopédagogie et d'andragogie de la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Montréal, a documenté les facteurs qui influencent la persévérance aux études chez quelque 1000 étudiants résidents permanents (ERP), dans six établissements d'enseignement supérieur. Près de 400 enseignants ont également été interrogés.

Lire la suite sur le site du Fonds de recherche du Québec – Société et culture.