Mieux traiter la dépendance aux opioïdes d'ordonnance

Didier Jutras-Aswad, psychiatre et chercheur au CRCHUM, et Julie Bruneau, chercheuse au CRCHUM et directrice du pôle Québec-Maritimes de l'ICRAS.

Didier Jutras-Aswad, psychiatre et chercheur au CRCHUM, et Julie Bruneau, chercheuse au CRCHUM et directrice du pôle Québec-Maritimes de l'ICRAS.

Crédit : CRCHUM

En 5 secondes

Grâce à un financement de 1,1 M$ du gouvernement canadien, des chercheurs du CRCHUM entament une vaste étude clinique visant à mieux traiter les personnes dépendantes des opioïdes d'ordonnance.

Grâce à un financement de 1,1 M$ du gouvernement du Canada, des chercheurs du Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM) entament une vaste étude clinique qui vise à mieux traiter les personnes dépendantes des opioïdes sur ordonnance. Ce projet est le fer de lance de l'Initiative canadienne de recherche sur l'abus de substances (ICRAS) des Instituts de recherche en santé du Canada. Le CHUM est l'un des lieux de cette étude pancanadienne.

«La dépendance aux opioïdes sur ordonnance constitue le problème lié aux opioïdes le plus répandu dans les centres de traitement de la toxicomanie au Canada. Des médicaments antidouleurs prescrits par les médecins comme la morphine, l'hydromorphone, l'oxycodone ou le fentanyl se retrouvent sur le marché noir. Ces médicaments sont responsables d'une épidémie de morts par surdose au Canada depuis quelques années», rappelle la Dre Julie Bruneau, chercheuse au CRCHUM et directrice du pôle Québec-Maritimes de l'ICRAS.

Lire la suite sur le site du CRCHUM.