Parce qu'on est tous des animaux

En 5 secondes

La troupe Danse Université de Montréal (DUM) présente le spectacle de danse contemporaine Parce qu'on est tous des animaux du 1er au 3 avril au Centre d'essai de l'Université de Montréal.

Questionné sur le processus de création, Sébastien Provencher explique que cette chorégraphie s'inspire «de la splendeur et de la laideur de l'être humain, de tout cet amour et de toute cette haine qu'on peut exercer l'un sur l'autre, de toutes ces facettes de notre personnalité qu'on n'ose pas toujours exposer, qu'on cherche à cacher».

Sélectionnés à des auditions en septembre dernier, les 13 étudiants de l'Université de Montréal ont participé à la création de la chorégraphie Parce qu'on est tous des animaux. Il s'agit de Jean-Vincent Bergeron-Gaudin, Sofia Eliraki, Ophélie Houdusse, Lena Krause, Sarah Kuntz, Sandra Lafortune, Lucie Pifteau, Sarah-Jeanne Rajotte-Julien, Marie-Michèle Ricard, Thaina Rosinville, Shanie Roy, Féroë Pontay et Julia Aubry-Pelletier. Les arrangements sonores ont été créés par Maurice-Gaston Du Berger.

Sébastien Provencher est titulaire d'un baccalauréat en danse contemporaine de l'UQAM, où il a reçu la bourse William-Douglas. Ses créations ont été présentées dans divers festivals et manifestations à Montréal tels que Quartiers Danses, Zone Homa, Vue sur la relève, Short and Sweet, La Petite Scène à Québec, Dance Matters à Toronto et Auteurs de troubles à Lyon. Ses créations sont orientées vers des questionnements sur la notion du genre, l'interdisciplinarité et des enjeux sociopolitiques. Sa plus récente création, Children of Chemistry, a reçu le prix Coup de cœur du public au festival Quartiers Danses en 2015. Sébastien Provencher signe sa première chorégraphie avec la troupe Danse Université de Montréal.

Véritable plateforme exploratoire, la troupe DUM, qui a pris son envol en septembre 1999, permet à des étudiants de vivre une expérience collective d'exploration du mouvement et de l'interprétation sous la direction de chorégraphes professionnels de la relève montréalaise.

En première partie du spectacle, Synapse

En première partie du spectacle, l'atelier de création en danse contemporaine Synapse présente Stars, une chorégraphie de Gabrielle Surprenant-Lacasse, avec la collaboration des interprètes et une conception musicale signée Antoine de Martel.

Inspirés par Stars, une chanson écrite par Janis Ian et interprétée par Nina Simone, la chorégraphe et ses interprètes se sont questionnés : «Qu'advient-il des étoiles quand elles se retrouvent seules dans leur chambre le soir? Dix-sept interprètes, 17 histoires pour rendre hommage à l'une d'entre elles, Nina Simone. Cette étoile, si brillante et si sombre à la fois, qu'on a imaginée après la tombée du rideau, avec comme seuls compagnons sa voix, son piano, ses fantômes et ses fantasmes.»

Les interprètes de Stars sont Iftu Ahmed, Karen Azouri, Juliette Buisson, Ornella Calisti, Olga Fadeitcheva, Édith Giasson, Clara Joos, Sarah Keil, Anaïs Laspougeas, Natacha Loiselle, Catherine Maynard, Clémence Modoux, Julien Oberson, Éva-Fleur Riboli, Agathe Roujou de Boubée, Magali Tellier et Samantha Vergara.

Gabrielle Surprenant-Lacasse a obtenu un baccalauréat en danse à l'UQAM en 2010. Depuis, elle a travaillé comme interprète avec Louise Bédard, George Stamos, Les sœurs Schmutt, Danse Carpe Diem/Emmanuel Jouthe, Sarah Dellava, Geneviève Caron-Ferron et Lynda Gaudreault. Elle collabore également à divers projets de recherche chorégraphique, notamment avec les compagnies Bouge de là et Système D/Dominique Porte. Échanges artistiques et croyance dans le pouvoir évocateur de la danse sont au cœur de sa pratique en tant que danseuse et en tant que chorégraphe et enseignante. Elle est aussi membre du collectif Ballet de ruelles, une plateforme de création investissant des lieux de passage par la danse. Gabrielle Surprenant-Lacasse en est à sa troisième année avec la troupe Synapse, où elle tente d'utiliser la chorégraphie comme lieu de rencontre avec soi et les autres.

Informations

  • Dates : les 1er et 2 avril à 20 h et le 3 avril à 14 h
  • Lieu : Centre d'essai de l'Université de Montréal, pavillon J.-A.-DeSève, 6e étage, 2332, boulevard Édouard-Montpetit
  • Billetterie en lignesac.umontreal.ca/billetterie
  • Accès en transport en commun : station de métro Édouard-Montpetit ou autobus 51
  • Prix d'entrée : étudiants : 7 $ ; grand public : 10 $
  • Renseignements : 514 343-6524