Quatre étudiantes reçoivent une bourse Jacqueline-Avard

En 5 secondes

Quatre étudiantes des cycles supérieures reçoivent une bourse Jacqueline-Avard pour leurs travaux de recherche qui portent sur la condition des femmes.

Le Comité permanent sur le statut de la femme a remis, le 15 mars, quatre bourses Jacqueline-Avard à des étudiantes des cycles supérieurs pour leurs travaux de recherche dans les domaines de la condition féminine.

Ces bourses ont été créées grâce à la générosité de Jacqueline Avard, professeure honoraire du Département de psychologie. Elles encouragent des étudiants des 2e et 3e cycles dont le projet de recherche porte sur la condition des femmes. Voici les lauréates du concours 2016.

Catherine Ouellet-Courtois est étudiante au doctorat au Département de psychologie de la Faculté des arts et des sciences (FAS) sous la direction de Kieron O'Connor, professeur au Département de psychiatrie de la Faculté de médecine. Les travaux de Mme Ouellet-Courtois abordent les troubles des conduites alimentaires, beaucoup plus fréquents chez les femmes que chez les hommes et qui impliquent des troubles de pensée liés au trouble obsessionnel-compulsif.

Pascale Joubi est étudiante au doctorat au Département des littératures de langue française de la FAS sous la direction de la professeure Andrea Oberhuber. Mme Joubi étudie le mythe des Amazones dans les représentations littéraires et picturales pour montrer la manière dont se traduit le désir d'affranchissement des femmes et comprendre les discours sociaux entourant l'émergence de ce féminin synonyme de puissance, à une époque où la condition des femmes se trouve en constante évolution, soit de la fin du 19e siècle à nos jours.

Christine Girard est étudiante à la maîtrise au Département de psychopédagogie et d'andragogie de la Faculté des sciences de l'éducation sous la direction de la professeure Fasal Kanouté. Mme Girard s'intéresse à l'intégration d'adolescentes immigrantes dans notre système d'éducation, en particulier aux attentes parentales quant à leur acculturation et à leur parcours scolaire.

Virginie Boulet est étudiante à la maîtrise au Département de démographie de la FAS sous la direction de la professeure Simona Bignami. L'objectif du projet de Mme Boulet est de mesurer l'ampleur du phénomène des grossesses chez les adolescentes autochtones et leurs répercussions sur le décrochage scolaire, l'obtention du diplôme d'études secondaires et la poursuite d'études au collégial et à l'université.

Cette année, le comité de sélection se composait d'Anne-Marie Girard, adjointe à la vice-rectrice aux affaires étudiantes et aux études, de Louise Bellerose-Krivicky, du Bureau du développement et des relations avec les diplômés, et de Thérèse Cabana, présidente du Comité permanent sur le statut de la femme et professeure. Les bourses ont été remises par la chancelière Louise Roy et le recteur Guy Breton, qui ont souligné l'importance des projets de recherche des lauréates et souhaité que le transfert de connaissances puisse s'opérer.