Astrophysique : la médaille Plaskett 2016 est attribuée à Jonathan Gagné

Jonathan Gagné.

Jonathan Gagné.

Crédit : NASA/JPL-Caltech.

En 5 secondes

M. Gagné est depuis septembre 2015 chercheur postdoctoral à la Carnegie Institution de Washington en tant que lauréat de la prestigieuse bourse Sagan.

La Société canadienne d'astronomie et la Société royale d'astronomie du Canada ont attribué le prix de la meilleure thèse de doctorat en astrophysique au Canada à Jonathan Gagné en lui décernant la médaille J. S. Plaskett pour 2016.

Jonathan Gagné a terminé son doctorat en 2015, à l'Institut de recherche sur les exoplanètes du Département de physique de l'Université de Montréal, sous la supervision des professeurs David Lafrenière et René Doyon. La thèse de M. Gagné porte sur l'identification de nouvelles naines brunes dans les associations stellaires jeunes du voisinage solaire. Ces jeunes naines brunes sont des objets dont la masse peut être aussi petite que celle des exoplanètes géantes gazeuses les plus massives, découvertes par la méthode de l'imagerie directe. Leur température, leur taille et leurs propriétés atmosphériques sont aussi très similaires. De plus, leur proximité (moins de ~200 années-lumière) et le fait qu'elles ne sont pas en orbite autour d'une étoile très brillante offrent une occasion unique de les étudier en détail, en particulier pour acquérir des données de haute qualité sur les caractéristiques de leur atmosphère. Une nouvelle approche statistique pour l'identification des membres d'associations stellaires jeunes est présentée dans cette thèse, et elle est ensuite utilisée pour découvrir de nombreuses nouvelles naines brunes de masse planétaire.

M. Gagné est depuis septembre 2015 chercheur postdoctoral à la Carnegie Institution de Washington en tant que lauréat de la prestigieuse bourse Sagan. Il mène présentement une étude visant à mettre au jour des naines brunes jeunes de masse encore plus petite et dont la température est suffisamment basse pour permettre la formation du méthane dans leur atmosphère. Ces objets, encore très mal connus, pourraient s'avérer semblables à l'exoplanète la plus froide révélée à ce jour par imagerie directe, 51 Eri b.

À propos de la médaille Plaskett

La Société royale d'astronomie du Canada et la Société canadienne d'astronomie (CASCA) ont institué un prix, la médaille Plaskett, en reconnaissance du rôle important joué par John Stanley Plaskett dans l'implantation de la recherche en astrophysique au Canada. Le prix, qui consiste en une médaille d'or, est accordé chaque année au diplômé du doctorat d'une université canadienne dont la thèse en astronomie ou en astrophysique a été jugée la plus remarquable au cours des deux dernières années civiles. Le lauréat est invité à présenter une conférence à l'occasion du congrès annuel de la CASCA.