Des chercheurs de l'UdeM intègrent des réseaux de recherche sur les maladies chroniques

Les Instituts de recherche en santé du Canada financent trois chercheurs de l'UdeM pour faire avancer la recherce sur les maladies chroniques.

Les Instituts de recherche en santé du Canada financent trois chercheurs de l'UdeM pour faire avancer la recherce sur les maladies chroniques.

Crédit : fr.torange.biz

En 5 secondes

Trois chercheurs de la Faculté de médecine prendront part à différents réseaux pancanadiens sur les maladies chroniques.

La Faculté de médecine de l'Université de Montréal est très heureuse d'annoncer que trois de ses chercheurs prendront part à différents réseaux pancanadiens sur les maladies chroniques financés à hauteur de 12,5 M$ chacun, dans le cadre de la Stratégie de recherche axée sur le patient des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

La nouvelle a été annoncée par la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott. Au total, les IRSC injecteront 62,25 M$ au cours des cinq prochaines années dans cinq nouveaux réseaux pancanadiens de recherche sur les maladies chroniques, relativement à leur stratégie de recherche axée sur le patient.

John Rioux, professeur titulaire au Département de médecine et chercheur à l'Institut de cardiologie de Montréal, est l'un des chercheurs principaux du projet IMAGINE, qui recevra une part de la somme allouée par les IRSC. Ce réseau vise à améliorer les connaissances sur le microbiote et les soins destinés aux patients atteints de maladies inflammatoires de l'intestin et du syndrome de l'intestin irritable. Le Dr Rioux dirigera la plateforme génétique de ce réseau, qui effectuera aussi les tests cliniques dans les études cliniques réalisées par le réseau. La proposition du projet IMAGINE s'est classée première parmi les 17 propositions reçues par les IRSC.

Deux chercheurs du Centre de recherche du CHUM, Manon Choinière, professeure au Département d'anesthésiologie, et Antoine Boivin, professeur au Département de médecine de famille et médecine d'urgence, sont respectivement cochercheuse principale et collaborateur au Réseau canadien sur la douleur chronique. En collaboration avec le Réseau québécois de recherche sur la douleur du Fonds de recherche du Québec – Santé, ils participeront à ce réseau national qui dirigera de nouvelles recherches, formera des chercheurs et des cliniciens, accroîtra l'accès aux soins pour les personnes qui ont des problèmes de douleur chronique et accélérera l'application de la recherche la plus pertinente à la réalité des soins de santé.

L'aspect innovant de cette recherche réside dans le fait que les patients souffrant de douleurs chroniques joueront un rôle actif dans toutes les activités du réseau, y compris sa gouvernance, l'établissement des priorités, l'avancée des recherches, la formation et le transfert de connaissances.

«La Faculté de médecine de l'UdeM se démarque par la qualité de ses chercheurs et est une précurseure en matière de recherche axée sur le patient. L'annonce de cette importante subvention dans un domaine aussi crucial que les maladies chroniques est une excellente nouvelle pour l'ensemble des Canadiens», s'est réjouie la doyenne de la Faculté de médecine, la Dre Hélène Boisjoly.