Consolidation du réseau des bibliothèques

En 5 secondes

Au cours de l'été 2016, les bibliothèques de l'UdeM consolideront leur réseau dans le cadre du contexte budgétaire difficile.

Au cours de l’été 2016, les Bibliothèques de l’UdeM consolideront leur réseau dans le cadre du contexte budgétaire difficile.

Depuis plusieurs mois, les équipes des bibliothèques, de concert avec les unités concernées, font tout leur possible pour atténuer les répercussions de ces changements sur les usagers en repensant l’offre de service et en favorisant les ressources en ligne. Le service de livraison électronique d’articles de périodiques et de chapitres de livres, lancé en janvier dernier, s’inscrit d’ailleurs dans cette optique.

Changements à venir

  • Fermeture de la Bibliothèque d’optométrie
    À partir du 30 avril 2016, la Bibliothèque d’optométrie sera définitivement fermée. De nouveaux services seront offerts, dont la présence d’un bibliothécaire à temps partiel pour accompagner les étudiants et une chute à livres. La collection de la bibliothèque sera intégrée à celle de la Bibliothèque de la santé. Les documents de la réserve de cours, quant à eux, seront hébergés à la Bibliothèque des lettres et sciences humaines.
  • Transformation de la Bibliothèque de kinésiologie
    Durant l’été 2016, la Bibliothèque de kinésiologie adoptera graduellement une approche de services hybrides. Le comptoir de prêt et d’aide, les documents de la réserve de cours et les documents essentiels seront conservés sur place et accessibles le jour, comme avant. Pour la rentrée 2016, les lieux d’étude et de travail d’équipe, réaménagés, seront accessibles durant les heures d’ouverture du CEPSUM. La majorité de la collection de la Bibliothèque de kinésiologie sera pour sa part intégrée à celle de la Bibliothèque de la santé.
  • Fermeture de la Bibliothèque de botanique
    La Bibliothèque de botanique sera fermée dès le mois d’août 2016. En collaboration avec l’Institut de recherche en biologie végétale, un comité de travail a été formé pour assurer une transition des services et pour veiller à la relocalisation de la collection, dont une partie sera intégrée à celle de la Bibliothèque ÉPC-Biologie.

Si les contraintes financières imposent ces transformations, l’Université de Montréal et ses bibliothèques restent fidèles à leur mission de mettre à la disposition des usagers les ressources et les locaux dont ils ont besoin pour leurs études et leurs recherches, et agissent dans le respect de tous les usagers concernés.

Richard Dumont,
directeur général des bibliothèques