Je veux comprendre l’amour des chats

Crédit : Amélie Philibert - Benoît Gougeon

En 5 secondes

Geoffrey Da Costa consacre sa thèse de doctorat aux relations que les individus entretiennent avec leurs animaux domestiques.

Je m’intéresse aux relations que les individus entretiennent avec leurs animaux domestiques. Celles-ci se sont modifiées depuis quelques décennies en raison de l’isolement créé par la vie urbaine. Les gens ont un besoin naturel de contact avec des êtres vivants, mais leurs échanges avec les animaux donnent lieu à des manières d’être et de communiquer qui relèvent de l’imaginaire. L’animal ne juge pas, il n’a aucun préjugé et n’exige rien de l’humain. Pour celui-ci, toutefois, la dimension affective occupe une grande place. Cette incompréhension entraîne des méprises.

Mes sujets de recherche travaillent avec des animaux ou en possèdent. J’ai aussi observé les clients du Chat L’Heureux, à Montréal, le premier «café à chats» en Amérique. Né en Asie, ce concept permet aux gens de côtoyer les chats dans un lieu public.

Mon travail pourrait aider les vétérinaires à mieux comprendre les propriétaires d’animaux, avec qui ils ont de nombreuses interactions.

Geoffrey Da Costa

En savoir plus

Directeur de recherche

Bourse

  • Faculté des études supérieures et postdoctorales et Services aux étudiants

Propos recueillis par Mathieu-Robert Sauvé