Cinq projets de recherche-création

Vertex présente un instrument audiovisuel complexe comptant 32 hautparleurs et 16 lumières en mouvement.

Vertex présente un instrument audiovisuel complexe comptant 32 hautparleurs et 16 lumières en mouvement.

En 5 secondes

Être chercheur et artiste, c’est possible à l’Université de Montréal, qui appuie la démarche créative de plusieurs chercheurs dans des disciplines très variées.

Les chercheurs de l’Université de Montréal sont nombreux à intégrer les arts à leur pratique. Ils dansent, filment, écrivent, composent et dessinent avec cette intention. Voici cinq de leurs projets.

Le cerveau mystique

ISABELLE RAYNAULD

Faculté des arts et des sciences, Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques
À l’Université de Montréal depuis 1992

Dans Le cerveau mystique, Isabelle Raynauld étudiait les états de grâce vécus par les mystiques et les personnes en état de méditation. Ici, une religieuse carmélite prie dans un laboratoire tandis que les chercheurs enregistrent l’ondulation de ses ondes cérébrales. Des moines bouddhistes ont aussi accepté de se prêter à l’expérience. Le plus récent projet d’Isabelle Raynauld porte sur la musique et la mémoire. Si l’imagerie médicale permet aujourd’hui de naviguer visuellement dans la matière grise, on explore peu sa matière sonore. De manière générale, on s’intéresse rarement à l’influence de la musique et du son sur nos comportements, estime la chercheuse.

Carmélite en méditation.

Crédit : Alain Tremblay, 2006, ONF du Canada.

La transformation du microbiome humain comme pratique expérimentale du bioart

FRANÇOIS-JOSEPH LAPOINTE

Faculté des arts et des sciences, Département de sciences biologiques
À l’Université de Montréal depuis 1994

Moins de 10 % des cellules qui composent notre corps sont des cellules humaines : 90 % de nos cellules sont d’origine bactérienne. Notre corps se modifie sans cesse. Ce projet de recherche-création vise à suivre les transformations de notre propre microbiome et à produire des autoportraits d’un métagénome en constante évolution révélant les multiples facettes (et orifices) du corps humain. Au cours de cette expérience, le chercheur a serré la main de 1000 personnes, changeant progressivement la communauté microbienne invisible dans la paume de sa main. Son ADN était régulièrement analysé durant la performance.

Pour modifier son microbiome et suivre ses transformations, François-Joseph Lapointe a échangé un millier de poignées de mains avec des passants. des assistantes étaient chargées de prélever régulièrement des échantillons bactériens dans sa paume.

Intervalles

IRENA LATEK

Faculté de l’aménagement, École d’architecture
À l’Université de Montréal depuis 1990

Le laboratoire de recherche-création medialabAU, fondé par Irena Latek en 2001, a créé Intervalles, une installation immersive qui plonge le visiteur dans neuf paysages visuels et sonores. À travers eux, l’œuvre interroge l’espace urbain tel que nous le produisons à New York, Paris ou encore Istanbul. Mais elle cherche aussi à saisir la dimension universelle et durable de l’espace public et à réfléchir aux idéaux de l’architecture en mouvement.

medialabAU.

Vertex

JEAN PICHÉ

Faculté de musique
À l’Université de Montréal depuis 1989

Exposition évolutive combinant musique et robotique,Vertex présente un instrument audiovisuel comptant 32 haut-parleurs et 16 lumières en mouvement. C’est le produit de trois ans de recherche de Jean Piché et Patrick Saint-Denis. L’idée maîtresse de l’œuvre puise dans les comportements complexes de l’énergie mécanique : propagation, déphasage, éruptions et amortissements, autant de phénomènes qui définissent notre perception du monde physique. Les deux artistes ont voulu les illustrer par un dispositif tridimensionnel où le son et la lumière sont soumis aux forces d’élévation et de rotation.

Vertex présente un instrument audiovisuel complexe comptant 32 hautparleurs et 16 lumières en mouvement.

Tranzicija/Transition

TAMARA VUKOV

Faculté des arts et des sciences, Département de communication
À l’Université de Montréal depuis 2013

Au croisement de la recherche sociale engagée et du documentaire cinématographique et transmédia, Les dossiers tranzicija explorent les conditions sociales des travailleurs et réfugiés en Serbie, plongés dans la transition vers le nouveau système politique et économique après l’an 2000. À travers les Balkans, latranzicija (transition) est un processus politique et économique qui a beaucoup ébranlé la culture populaire. La chercheuse a consacré cinq ans de sa vie à suivre les gens de la région, accumulant 150 heures de vidéo auprès de 70 participants. Le résultat principal sera un long métrage suivi d’un documentaire Web  basé sur les thématiques provenant de l’analyse visuelle et de l’interprétation expérimentale du matériel vidéo.

Images extraites du documentaire «Les dossiers tranzicija», dans lequel Tamara Vukov s’intéresse à la transition du nouveau système politique et économique dans les Balkans.