100% : un taux de succès enviable de la Recherche-création à l’UdeM

En 5 secondes

Sur cinq demandes déposées en Recherche-création au FRQ-SC, cinq ont été financées, soit un taux de succès enviable de 100% pour les chercheurs-créateurs de l’UdeM.

Le Fonds de recherche du Québec – Société et Culture (FRQ-SC) a dernièrement annoncé l’octroi de cinq subventions totalisant près de 700 000$ venant soutenir la recherche-création à l’Université de Montréal. Dans le cadre du programme d’Appui à la recherche création, quatre professeurs ont ainsi obtenu une subvention : Claire Legendre, professeure adjointe au Département des littératures de langue française; Élène Tremblay, professeure adjointe au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques; Robert Normandeau, professeur titulaire de la Faculté de musique; et Paolo Bellomia, professeur titulaire et chef d’orchestre de la Faculté de musique. Une subvention a également été octroyée à Nicolas Bernier, professeur adjoint de la Faculté de musique, dans le cadre du Programme des nouveaux professeurs chercheurs-créateurs.

Ceci représente un succès notable pour l’UdeM : sur cinq demandes déposées en Recherche-création au FRQ-SC, cinq ont été financées – soit un taux de succès enviable de 100% pour les chercheurs-créateurs de l’UdeM.

Les projets subventionnés touchent un éventail de domaines liés à la recherche-création

Le projet d’Élène Tremblay s’inscrit dans la recherche-création en pratique du cinéma élargi et en arts médiatiques. Il s’intéresse à la création de nouveaux dispositifs numériques qui revisitent les effets produits par les dispositifs cinématographiques anciens. Il vise également à mieux comprendre les filiations entre les œuvres d’artistes qui ont travaillé dans cette perspective depuis les avant-gardes des années 1970 jusqu’à aujourd’hui. Madame Tremblay est par ailleurs nouvellement présidente du comité de valorisation de la création à l’UdeM.

Claire Legendre propose un programme de recherche-création en littérature qui vise à développer et expérimenter un processus d’écriture traditionnellement utilisé par le théâtre : l’écriture participative.

Les projets portés par les chercheurs-créateurs de la Faculté de musique touchent quant à eux tant la musique symphonique que les musiques électroacoustiques et numériques. Le projet de Paolo Bellomia et de son co-chercheur, François-Raymond Boyer de Polytechnique, allie l’art de la direction orchestrale au génie informatique afin d’élaborer une nouvelle forme de concert symphonique, qui s’appuie notamment sur la technologie de capture du mouvement. Robert Normandeau travaille sur la question de musique acousmatique, c’est-à-dire d’un art musical sur support fixe comparable au cinéma. L’objectif principal du projet vise la création d’un cycle d’œuvres acousmatiques qui explore la spatialisation en trois dimensions à l’aide des outils développés à la Faculté de musique. Enfin, Nicolas Bernier vise la mise sur pied d’un nouvel ensemble de création audiovisuelle déployant l’oscillateur comme principal générateur sonore. Cet instrument légué par le patrimoine scientifique sera employé comme élément initiateur d’une recherche hybride se situant à la croisée de la composition, de la performance musicale et de la création audiovisuelle.

Les projets subventionnés proposent ainsi tous des approches originales qui viennent porter un regard neuf sur leur domaine respectif de création. L’obtention de ces cinq subventions contribue à conforter la place grandissante de la recherche-création à l’Université de Montréal, et souligne le dynamisme et la qualité des projets entrepris par les chercheurs-créateurs de notre institution.

Le vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation tient à féliciter tous les chercheurs-créateurs pour leur apport remarquable à la mission de l’Université de Montréal.