Lancement de la chaire Maryse et William Brock sur la greffe de cellules souches

De gauche à droite : Yvan Gendron, PDG du CIUSSS; Hélène Boisjoly, doyenne de la Faculté de médecine; Guy Breton, recteur de l'UdeM; William Brock; Jean Roy, titulaire de la chaire; Maryse Bertrand; et Daniel Weisdorf, professeur à l'Université du Minnesota.

De gauche à droite : Yvan Gendron, PDG du CIUSSS; Hélène Boisjoly, doyenne de la Faculté de médecine; Guy Breton, recteur de l'UdeM; William Brock; Jean Roy, titulaire de la chaire; Maryse Bertrand; et Daniel Weisdorf, professeur à l'Université du Minnesota.

Crédit : Caroline Dostie

En 5 secondes

La chaire, dirigée par le Dr Jean Roy, porte les noms de Maryse et William Brock en reconnaissance des dons faits par le couple et des amis donateurs, totalisant 2,3 M$.

Une chaire de recherche appliquée en greffe de cellules souches voit le jour à l’Université de Montréal grâce à des dons totalisant 2,3 M$. La chaire porte les noms de Maryse et William Brock en reconnaissance des dons et des exceptionnels efforts philanthropiques faits par le couple depuis plusieurs années. La chaire est dirigée par le Dr Jean Roy, professeur titulaire à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et chercheur à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, affilié à l’UdeM.

«Lorsque j’ai reçu mon diagnostic de leucémie, en 2004, j’ai cherché le meilleur endroit dans le monde où je pourrais être traité… et je l’ai trouvé ici, à Montréal, à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, explique William Brock. Et, si les connaissances progressent de façon fulgurante dans le domaine des greffes de cellules souches, c’est notamment grâce au travail des équipes de chercheurs de l’Université de Montréal. Une fois remis sur pied, j’ai souhaité apporter ma propre contribution en soutenant leurs recherches.»

En plus des dons généreux versés par le couple Maryse et William Brock et d’autres amis donateurs, plusieurs activités philanthropiques ont été organisées pour amasser les fonds qui assurent désormais une pérennité à la chaire, dont deux tours cyclistes en Europe et la publication d’un livre de témoignages de survivants du cancer. Un second livre est aussi en préparation.

«La leucémie est toujours un tueur redoutable, rappelle le recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton. Des progrès remarquables ont été accomplis et portent le taux de survie à 90 %… chez les enfants. Toutefois, chez les adultes, le tableau est tout autre et la leucémie est encore mortelle une fois sur deux. C’est pourquoi la nouvelle chaire de recherche Maryse et William Brock est si importante.»

Enfin, le Dr Roy souligne l’engagement de William Brock. «Il a été un patient déterminé et il est aujourd’hui un véritable partenaire de notre équipe. Les chercheurs de la chaire qui porte son nom puiseront leur inspiration dans le courage et la ténacité de William Brock et de sa conjointe, Maryse Bertrand. Je les remercie du fond du cœur, au nom de tous nos patients greffés ou qui seront greffés.»

Pour en apprendre davantage sur la chaire et pour faire un don, visitez lewww.chairecellulessouches.com.

Ressources pour les médias