Les sociologues de la planète se réunissent à l’UQAM et à l’UdeM pour discuter changement

L’UQAM et l’UdeM accueilleront, du 4 au 8 juillet, le 20e congrès de l’Association internationale des sociologues de langue française sur le thème «Sociétés en mouvement, sociologie en changement».

L’UQAM et l’UdeM accueilleront, du 4 au 8 juillet, le 20e congrès de l’Association internationale des sociologues de langue française sur le thème «Sociétés en mouvement, sociologie en changement».

Crédit : Thinkstock.

En 5 secondes

1500 sociologues, en provenance de 45 pays, se réuniront à l’UQAM et à l’UdeM du 4 au 8 juillet pour le 20e congrès de l’Association internationale des sociologues de langue française.

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) et l’Université de Montréal accueilleront, du 4 au 8 juillet, le 20e congrès de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), sur le thème «Sociétés en mouvement, sociologie en changement».

Les 1500 congressistes, en provenance de 45 pays, vont réfléchir à ce que la sociologie invente pour répondre aux mutations, transformations et évolutions du monde actuel. Ils vont donc se questionner sur les façons de faire preuve d’imagination pour mieux saisir la société qui «s’en vient» et sur les façons dont la sociologie peut comprendre le monde contemporain pour mieux agir sur lui.

Un congrès riche en discussions

Plus de 1000 communications et une dizaine de grandes conférences auront lieu au cours de ces quatre journées et porteront sur 70 thématiques, dont le féminisme, l’homophobie, le vieillissement, l’éthique animale, la planification urbaine et familiale, les politiques publiques qui en découlent et les technologies.

De plus, à la cérémonie d’ouverture, le prix d’honneur de l’AISLF sera remis à Guy Rocher, professeur émérite de l’Université de Montréal et docteur honoris causa de l’UQAM et participant au congrès de fondation de l’AISLF en 1958.

Un congrès branché et ouvert sur la cité

Deux 5 à 7, ouverts au public et animés par la journaliste Josée Boileau, se dérouleront les mardi 5 et mercredi 6 juillet, de 17 h 30 à 19 h, au bistro Sanguinet de l'UQAM et porteront sur les thèmes suivants : «Austérité : entre soumission et colère» et «L'écologie : est-on dans une vraie transition?».

Une soirée «Ça jazze en socio» aura lieu le jeudi 7 juillet, à l’agora Hydro-Québec du Cœur des sciences de l’UQAM, afin de réfléchir et de discuter en musique sur le thème du jazz à Montréal.

Tout au long du congrès, il sera possible de participer en direct aux nombreuses activités et débats sur Twitter : #AISLF2016. Pour plus d’information, consultez le programme.

Un congrès vert et socialement responsable

Les organisateurs se sont doté d’une politique verte qui repose sur trois grands principes : l’atténuation de l’impact environnemental, la justice sociale et l’intégration du congrès dans la trame urbaine. Cet engagement se concrétise par plusieurs actions, dont la possibilité de compenser les émissions de gaz à effet de serre d’un vol Paris-Montréal lors de l’inscription.

Ressources pour les médias