Jérôme Poulin, diplômé de l'UdeM

Jérôme Poulin a obtenu en 2016 son doctorat en génie physique.

Jérôme Poulin a obtenu en 2016 son doctorat en génie physique.

Crédit : Amélie Philibert.

En 5 secondes

À l'occasion de la collation des grades de 3e cycle de 2016, rencontre avec un nouveau docteur en génie physique.

Sur quoi ont porté vos études de doctorat?

J’ai travaillé sur la fabrication d’une horloge atomique pour mesurer le temps dans une fibre optique.

Qu’est-ce qui vous a conduit jusqu’au doctorat?

Ma curiosité et mon intérêt pour les sciences. J’ai aimé chaque étape de mon parcours et j’admirais les professeurs pour leurs connaissances approfondies. J’ai également eu des occasions qui m’ont motivé à poursuivre, comme celle de travailler sur un projet de recherche de calibre international à la University of Western Australia.

Qu’est-ce que le doctorat vous aura appris?

Une manière d’apprendre rapidement et facilement, par soi-même.

Facilement?!

Ben… oui! Je sens que j’ai maintenant les outils pour être mon propre professeur!

Quels conseils donneriez-vous à un jeune doctorant?

Je lui dirais d’être curieux. S’il se limite au cadre de son projet, il pourrait manquer d’outils lorsque viendra le temps de la recherche d’emploi. Il faut se présenter sous la lumière des habiletés acquises durant le doctorat, et pas uniquement sous celle de ses connaissances.