Mathieu Scraire, diplômé de l'UdeM

Mathieu Scraire a reçu en 2016 un doctorat en philosophie.

Mathieu Scraire a reçu en 2016 un doctorat en philosophie.

Crédit : Amélie Philibert.

En 5 secondes

À l'occasion de la collation des grades de 3e cycle de 2016, rencontre avec un nouveau docteur en philosophie.

Quel était le sujet de votre thèse?

J’ai travaillé sur la théorie de l’interprétation.

Quel a été le plus grand défi pendant vos études?

J’ai commencé mes études alors que ma femme était enceinte de notre premier enfant et, depuis, nous en avons eu quatre. Il fallait que je sois bien organisé pour gérer mon temps en fonction de la thèse, mon emploi comme professeur et ma famille. Je consacrais les fins de semaine à ma famille, donc je devais bien compartimenter mon travail.

Vous enseignez déjà la philosophie?

Depuis 10 ans, au collégial. Ce qui me plaît le plus, c’est non seulement de communiquer ma passion pour la philosophie, mais aussi de faire connaître et aimer la philosophie. La dynamique au collégial n’est pas la même qu’à l’université : on choisit la discipline à l’université, mais au collégial la philosophie nous est imposée. Et j’aime ce défi de faire découvrir et apprécier la philosophie.

Quels conseils auriez-vous à donner à de jeunes doctorants?

Gardez en tête le point où vous souhaitez vous rendre. Des fois, c’est quelque chose de très banal : je me voyais après la soutenance de thèse au pot de thèse avec les professeurs et les amis. Le fait de visualiser mon but m’a beaucoup aidé.