André Lacroix élu à l’Académie nationale de médecine de France

André Lacroix.

André Lacroix.

En 5 secondes

André Lacroix, professeur au Département de médecine de l’UdeM, endocrinologue et chercheur au CRCHUM, élu membre associé étranger de l’Académie nationale de médecine de France.

André Lacroix, professeur au Département de médecine de l’Université de Montréal, a été élu membre associé étranger de l’Académie nationale de médecine lors de son assemblée générale tenue le 21 juin à Paris. Il fait désormais partie de la première division – Médecine et spécialités médicales. Cette nomination est la plus haute distinction de cette prestigieuse organisation pour un membre de nationalité étrangère.

Endocrinologue et chercheur au CRCHUM, le Dr André Lacroix y dirige aussi le Laboratoire de pathophysiologie endocrinienne. À compter du mois de septembre, il deviendra le président de l’International Society of Endocrinology, pour un mandat de quatre ans.

«Cette nomination a été sollicitée par des collègues endocrinologues français de l’Académie pour reconnaître nos contributions au cours des 25 dernières années afin de mieux comprendre les mécanismes moléculaires et génétiques responsables des tumeurs surrénaliennes entrainant l’excès de production de cortisol (syndrome de Cushing) ou d’aldostérone (aldostéronisme primaire)», explique le Dr Lacroix.

L’Académie nationale de médecine de France est une institution fondée en 1820, mais dont les racines remontent à la création de l’Académie royale de chirurgie en 1731. Elle a été instituée dans le but de conseiller le gouvernement français sur les questions de santé publique et de "contribuer au progrès des différentes branches de l'art de guérir".