Explorer la flore intestinale pour comprendre la scoliose

En 5 secondes

Une subvention de la Fondation Yves Cotrel a été accordée à Valérie Marcil.

La scoliose idiopathique de l’adolescent est une maladie profondément invalidante qui touche 1% à 3% des jeunes. Si maints chercheurs explorent les pistes génétiques de la maladie, dont la cause reste à ce jour méconnue, Valérie Marcil, privilégie quant à elle l’étude des facteurs métaboliques qui pourraient causer la maladie ou en favoriser la progression. C’est d’ailleurs pour son étude sur la relation entre la scoliose idiopathique de l’adolescent et les hormones sécrétées par l’intestin, appelées incrétines, que la chercheure du CHU Sainte-Justine et professeure-chercheure adjointe au Département de nutrition de l’Université de Montréal a reçu une subvention de recherche de la Fondation Yves Cotrel – Institut de France, dans le cadre d’un concours international.

Lire le communiqué sur le site du CHU Sainte-Justine.