Maud Doualan, étudiante à l'UdeM

Maud Doualan, étudiante au Certificat en gestion philanthropique à la Faculté de l'éducation permanente.

Maud Doualan, étudiante au Certificat en gestion philanthropique à la Faculté de l'éducation permanente.

Crédit : Amélie Philibert.

En 5 secondes

"Pourquoi je donne à Centraide" fut le point de départ d'une rencontre avec l'étudiante de la Faculté de l'éducation permanente dans le cadre de la campagne Centraide à l'UdeM.

Vous travaillez déjà dans le milieu de la philanthropie?

Oui. Je suis présentement coordonnatrice de la campagne de financement de la cathédrale Christ Church, après avoir travaillé pendant 10 ans à l’Industrielle Alliance.

Comment est né cet intérêt pour la philanthropie?

Il est né avec Centraide! Lorsque je suis entrée à l’Industrielle Alliance, j’avais envie d’investir mon énergie dans une cause positive alors je me suis jointe au comité Centraide. J’ai pris en 2012 la présidence de la campagne de financement et, en 2013, nous avons remporté le trophée de la meilleure campagne dans notre catégorie. On était très fiers, on avait vraiment réussi à dynamiser la campagne dans notre milieu de travail. J’ai commencé à penser que ce serait bien de consacrer mes 35 heures par semaine à une cause comme celle de Centraide. Puis j’ai appris qu’un certificat en gestion philanthropique se donnait à l’UdeM, alors j’ai vendu mes actions et quitté mon emploi.

Êtes-vous toujours engagée dans Centraide?

Je suis très attachée à Centraide, j’y ai donné beaucoup d’années et je ne voulais pas cesser ma collaboration. Je suis bénévole au comité d’allocations. Nous sommes 60 bénévoles dans ce comité avec des profils différents et des expertises complémentaires. Les experts qui font l’analyse des dossiers d’organismes font appel à nous pour que nous révisions les dossiers d’un œil neuf.

Quelles sont les causes qui vous tiennent particulièrement à cœur?

Le développement des compétences. Je pense que c’est important que les organismes mettent de l’énergie à répondre à des besoins immédiats, mais aussi qu’ils donnent des outils aux gens qu’ils aident. Tous mes engagements bénévoles ont un lien avec le développement et l’apprentissage.