Montréal à la puissance mille

Selon Guy Breton, MIL, le futur campus de l'UdeM, est un projet novateur qui permettra de donner un nouvel élan à Montréal.

Selon Guy Breton, MIL, le futur campus de l'UdeM, est un projet novateur qui permettra de donner un nouvel élan à Montréal.

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Lors d’une allocution au Cercle canadien de Montréal, durant laquelle il a avancé des pistes pour donner un nouvel élan à la ville, le recteur Guy Breton a dévoilé le nom du futur campus de l’UdeM.

Prenant la parole devant plus de 500 personnes réunies au Cercle canadien de Montréal, Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal, a présenté quelques pistes pour donner un nouvel élan à la métropole.

D’entrée de jeu, le recteur a constaté que Montréal connaît un regain d’activité. «En décembre, nous donnerons le coup d’envoi aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal, a souligné celui qui siège au Conseil d’administration de la Société des fêtes du 375e anniversaire de la ville, à titre de vice-président. Cette fête, je la vois comme un jalon dans la renaissance de notre ville. Souvenez-vous, il n’y a pas si longtemps, on déplorait l’immobilisme de la métropole. Ce temps est révolu.»

La forte présence d’étudiants universitaires est l’un des atouts les plus marquants de Montréal : un montréalais sur dix fréquente en effet les établissements universitaires de la ville. Pour bénéficier pleinement des retombées positives de cette population, il faut toutefois créer un véritable écosystème qui lui donnera l’occasion d’exercer ses talents dans les domaines les plus prometteurs. 

Guy Breton a rappelé que l’UdeM travaille en ce sens. Notamment avec la création de l’IVADO, l’Institut de valorisation des données, qui accélère la mise en place d’un pôle d’innovation en big data à Montréal grâce au regroupement de chercheurs de l’UdeM, de Polytechnique Montréal et de HEC Montréal. Cet institut regroupe les meilleurs chercheurs au monde dans le domaine de l’intelligence artificielle et les plus productifs dans celui de la recherche opérationnelle.

«J’aimerais qu’on évite de tomber dans le piège d’une ligne de fracture entre l’innovation technologique et l’innovation sociale, a-t-il souligné. Cette distinction n’existe pas, car les deux vont de pair depuis toujours. L’innovation en big data est aussi cruciale pour les secteurs financiers et manufacturiers que pour celui de la santé, des transports publics, du développement durable.»

Le futur campus MIL, un projet novateur pour Montréal

M. Breton l'affirme, Montréal a besoin d’initiatives qui sont ambitieuses et qui suscitent la mobilisation pour bien se préparer aux défis de la 4e révolution industrielle. C’est le cas du futur campus de l’UdeM, qui accueillera le Complexe des sciences et dont il a dévoilé le nom. «Notre futur campus MIL est un de ces projets novateurs. MIL pour Milieu de l’île. Parce que le campus se trouve au centre géographique de l’île, dans un secteur qui reste à développer. MIL, aussi, pour Montréal, pour Innovation, pour Laboratoire. Pour le Milieu d’Idées et de Liens à créer.»

Guy Breton a affirmé que l’on ressentait, dans ce coin de la ville, «un réel besoin de voir de l’ébullition», indiquant que les partenariats et les actions se multiplient déjà, à l’instar des projets éphémères organisés sur le site. «Cet été, de jeunes agronomes urbains ont tenu un jardin maraîcher et un petit marché public sur notre chantier. Pour moi, tout cela est un avant-goût de ce qui attend le quartier. Ce qui me plaît, c’est que nous sortons de la dynamique traditionnelle des projets institutionnels. Les projets qui sont en cours émanent non pas d’en haut, mais du milieu, de la communauté. Ça montre que dans ce quartier, l’innovation est quelque chose d’organique.»

Le futur campus MIL de l’Université de Montréal
En lecture:

Le futur campus MIL de l’Université de Montréal

Écrire collectivement une page de l’histoire de Montréal

Le recteur a également exprimé sa fierté de voir des diplômés de l’UdeM s’impliquer dans le projet du campus MIL. Il a notamment remercié Michel Saucier et sa femme Gisèle Beaulieu, «des amis de longue date de l’Université de Montréal», pour leur contribution exceptionnelle de 3 millions de dollars pour la réalisation du campus. «Monsieur Saucier, au nom de tous les jeunes, petits et grands, qui fréquenteront le futur campus, je vous remercie.»

Guy Breton a conclu son intervention en affirmant que «pour le 375e de Montréal, l’un des plus beaux cadeaux que l’on puisse faire aux Montréalais, le cadeau le plus utile, le plus durable, c’est un nouveau quartier universitaire et créatif au nord du mont Royal. Un quartier qui sera un terreau d’innovation et un lieu de rencontre pour tous les Montréalais. Un quartier original qui rendra notre ville encore plus attrayante dans le monde.»

Il a d’ailleurs invité les Montréalais à s’impliquer dans le projet. «Nous avons la chance, collectivement, d’écrire une page de l’histoire de Montréal. Aidez-moi à le faire […] Pour en devenir un des personnages principaux. Et pour vivre une aventure palpitante avec la plus montréalaise des universités de Montréal.»

Lire le discours complet et voir la présentation visuelle de l'allocution sur le site Web du recteur.

Écrire collectivement une page de l’histoire de Montréal
En lecture:

Écrire collectivement une page de l’histoire de Montréal

Ressources pour les médias