J’analyse la traduction de la rhétorique de Darwin

  • Forum
  • Le 19 octobre 2016

Ève-Marie Gendron-Pontbriand

Ève-Marie Gendron-Pontbriand

Crédit : Amélie Philibert et Benoît Gougeon

En 5 secondes

Les traductions de l’œuvre de Darwin, dont la publication s’étend sur plus d’un siècle, soulèvent de nombreuses questions. Eve-Marie Gendron-Pontbriand y consacre son doctorat.

Posant les assises de la théorie de l’évolution, On the Origin of Species, de Charles Darwin, est l’un des plus importants textes scientifiques de l’histoire. Pourtant, les traductions françaises de cette œuvre majeure sont longtemps demeurées inexplorées.

Dans ma thèse, je me penche sur les deux traductions françaises de la première édition de l’ouvrage, qui est paru en 1859 : celles de D. Becquemont (1992/2008) et de T. Hoquet (2013). Cette première édition revêt une importance particulière, car, écrite sans le poids de la critique, elle refléterait davantage la pensée originelle du naturaliste anglais.

Mon analyse porte sur les aspects rhétoriques du discours darwinien, en l’occurrence ceux définis par la rhétorique classique (ethos, ou l’orateur; pathos, ou les émotions; et logos, ou le raisonnement). J’examine la manière dont ces éléments ont été rendus en français et l’incidence de ces choix de traduction sur notre appréciation générale de la version française.

Eve-Marie Gendron-Pontbriand

En savoir plus

Directrice de recherche

Bourses

  • Département de linguistique et de traduction de l'Université de Montréal (2013, 2014, 2015).
  • Programme de bourses d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier du Conseil de recherches en sciences humaines (2013-2016).
  • Programme de renforcement du secteur langagier au Canada, année scolaire 2012-2013.

Publications

  • Gendron-Pontbriand, Ève-Marie. «Le traitement de la modalité épistémique dans les traductions françaises de On the Origin of Species de Charles Darwin», Meta, no 61 (hors série). (À paraître).
  • Gendron-Pontbriand, Ève-Marie, Yan Bodain et Sylvie Vandaele. «Deux méthodes d’annotation de la conceptualisation métaphorique dans un corpus parallèle: On the Origin of Species de Charles Darwin», dans Mayaffre, Damon, et autres (dir.). Actes des 13es Journées internationales d’analyse statistique des données textuelles, Nice, France, Centre national de la recherche scientifique et Université Nice Sophia Antipolis, 7-10 juin 2016, vol. 2, p. 719-730.
  • Vandaele, Sylvie, et Ève-Marie Gendron-Pontbriand. «Des “vilaines infidèles” à la postérité: traduction et retraduction de l'œuvre de Charles Darwin», dans Pinilla, Julia, et Brigitte Lépinette (dir). Traducción y diffusión de ciencia y de la técnica en España en los siglos XVIII y XIX, Université de Valence, 2014, p. 249-275.
  • Vandaele, Sylvie, Ève-Marie Gendron-Pontbriand et Delphine Olivier Bonfils. «Représentation des espèces moléculaires et syntagmes nominaux en français: importance en traduction», Panace@, vol. 14, no 38, 2013, p. 253-262.

Dans les médias

Propos recueillis par Mathieu-Robert Sauvé