Violente collision du vent stellaire entre deux étoiles monstres

À gauche: La nébuleuse Homunculus de Eta Carinae. À droite: Image à haute résolution de la zone de collision des vents dans la région centrale d’Eta Carinae. Cette région est d’environ 100 fois plus grand que le diamètre de chacune des deux étoiles. L’ellipse jaune est l’orbite des étoiles dans le système binaire. Les deux points rouges indiquent les positions des deux étoiles au moment de l’observation.

À gauche: La nébuleuse Homunculus de Eta Carinae. À droite: Image à haute résolution de la zone de collision des vents dans la région centrale d’Eta Carinae. Cette région est d’environ 100 fois plus grand que le diamètre de chacune des deux étoiles. L’ellipse jaune est l’orbite des étoiles dans le système binaire. Les deux points rouges indiquent les positions des deux étoiles au moment de l’observation.

Crédit : ESO / Gerd Weigelt

En 5 secondes

Une équipe de recherche internationale, incluant le professeur Anthony Moffat de l’UdeM, a obtenu des images uniques des régions où se produit la collision entre les vents stellaires de deux étoiles.

L’étoile Eta de la Carenne (Eta Carinae), visible de l’hémisphère sud, est un système stellaire binaire massif et lumineux. La composante la plus massive est l’une des plus grandes et des plus lumineuses étoiles connues. Dans la région centrale du système binaire, les puissants vents stellaires des deux étoiles entrent en collision à des vitesses allant jusqu’à 10 millions de km par heure.

Une équipe de recherche internationale dirigée par Gerd Weigelt de l’Institut Max Planck de radioastronomie (MPIfR) à Bonn, incluant le professeur Anthony Moffat de l’Université de Montréal et membre du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ), a pour la première fois étudié Eta Carinae en utilisant des techniques d’imagerie interférométriques dans le domaine du proche infrarouge.

Lire la suite sur le site du Centre de recherche en astrophysique du Québec