Les étudiants de doctorat de 1er cycle en santé passeront désormais un test d’évaluation des compétences transversales en ligne

  • Forum
  • Le 4 novembre 2016

  • Dominique Nancy
Le nouveau test en ligne comporte 12 scénarios comprenant 9 mises en situation vidéos et 3 scénarios écrits.

Le nouveau test en ligne comporte 12 scénarios comprenant 9 mises en situation vidéos et 3 scénarios écrits.

Crédit : Thinkstock

En 5 secondes

Le test CASPer remplacera les tests psychométriques ou les entrevues qui étaient auparavant exigés pour l’admission aux programmes de doctorats de 1er cycle en santé.

Pour l’admission de l’automne 2017, les conditions d’admissibilité à quatre des cinq programmes de doctorats de 1er cycle en santé, soit médecine dentaire, médecine vétérinaire, pharmacie et optométrie, comprendront un test d’évaluation des compétences transversales (TECT) en ligne, soit la version francophone du test CASPerMD – acronyme pour computer-based assessment for sampling personal characteristics (évaluation informatisée des caractéristiques personnelles) –, qui remplacera les tests psychométriques ou les entrevues qui étaient auparavant exigés pour l’admission à ces programmes.

À compter de l’admission d’automne 2018, le programme de doctorat de 1er cycle en médecine leur emboîtera le pas en ajoutant à son processus actuel d’admission le TECT en ligne. Alors, tous les candidats inscrits dans les programmes de doctorats de 1er cycle en santé de l’Université de Montréal devront faire le test dans le cadre du processus de sélection. L’Université de Montréal a collaboré à l’adaptation de l’outil et devient la première université au Québec à recourir à la version francophone du test CASPerMD, en usage depuis 2010 dans plusieurs universités anglophones canadiennes et américaines.

C’est la nouveauté qu’annonce la vice-rectrice adjointe aux affaires étudiantes et à la réussite, Chantal Pharand. Plusieurs objectifs sont poursuivis par ce TECT en ligne. «On veut d’abord harmoniser les conditions d’admissibilité aux divers programmes visés et permettre une plus grande accessibilité pour les candidats, explique Mme Pharand. L’utilisation du TECT en ligne permettra dorénavant à tous les candidats intéressés par un des programmes de doctorats de 1er cycle de faire valoir autant leurs aptitudes non cognitives que leurs aptitudes cognitives dès le début du processus d’admission, ce qu’il n’était pas possible de faire avec les tests psychométriques et les entrevues. Nous voulons ainsi accroître l’équité et l’objectivité de notre processus de sélection.»

Concrètement, le nouveau test en ligne comporte 12 scénarios comprenant 9 mises en situation vidéos et 3 scénarios écrits. Après chaque étape, les candidats répondent à trois questions dans un délai de cinq minutes. «C’est court, admet Mme Pharand, et cela est voulu. On recherche des réponses authentiques.» Il n’y a pas de préparation particulière favorisant la réussite au test CASPerMD, selon Mme Pharand. «La meilleure stratégie est d’être reposé, d’écrire ce que vous ressentez réellement et de vous assurer de passer le test dans un endroit confortable et tranquille», dit-elle.

D’une durée de 90 minutes, le TECT en ligne vise à évaluer sept compétences: le professionnalisme, l’intégrité, l’éthique, la communication, la collaboration, l’ouverture à la critique et la gestion du stress et des priorités. «Les mêmes compétences seront évaluées chez tous les candidats quel que soit le programme visé, car l’ensemble des futurs professionnels de la santé devraient démontrer ces aptitudes», précise Mme Pharand. Le test permet d’évaluer les compétences non cognitives et les caractéristiques interpersonnelles jugées importantes pour réussir et devenir un excellent professionnel de la santé, en mesure de répondre aux besoins changeants de la société de manière éthique en prodiguant des soins exemplaires et empreints de compassion.

À cette évaluation s’ajoutera le dossier scolaire, auquel une grande importance sera toujours accordée à l’admission. À cet effet, les notes obtenues seront évaluées à travers les cotes de rendement, qu’elles soient collégiales ou universitaires. Les pourcentages accordés respectivement au TECT en ligne et au dossier scolaire varient toutefois selon les programmes. En pharmacie, 20 % sera attribué au TECT en ligne et 80 % au dossier scolaire, soit le même pourcentage qui était accordé au test psychométrique. Pour les autres programmes, on parle respectivement de 40 % et de 60 %. Le pourcentage n’est pas encore déterminé pour le programme de médecine.

Il est important de noter que les candidats déposant une demande d’admission aux doctorats de 1er cycle en santé doivent également effectuer le TECT en ligne dans les délais prescrits pour que la demande d’admission soit considérée comme complète.

Avis à ceux qui pensent pouvoir tricher

Pour faire le test CASPerMD, le candidat doit avoir accès à un ordinateur fiable équipé d’une webcam et d’une bonne connexion Internet. Le test peut se faire de chez soi, mais il doit être effectué seul et dans un lieu calme.

Outil éprouvé par 10 ans de recherche et plus de 40 000 utilisateurs, ce test est fiable et sa sécurité assurée par diverses procédures, signale Michèle Glémaud, directrice générale du Service de l’admission et du recrutement. Chaque candidat se verra proposer une série de scénarios parmi la trentaine qui figure dans la banque de données. Les scénarios, dont la diffusion diffère selon les plages horaires, sont présentés de façon aléatoire de sorte que les candidats ne savent pas sur lesquels ils vont tomber. «Au moment de la notation, les copies sont anonymes et chaque scénario est noté par un évaluateur spécialisé différent, mentionne Mme Glémaud. Au final donc, la copie de chaque candidat aura été vue par 12 correcteurs.» À noter que la qualité du français n’est pas prise en compte dans l’évaluation. Seules les compétences transversales sont considérées.

Comment fera-t-on pour vérifier si c’est la bonne personne qui passe le test? «Pour effectuer le test, les candidats auront besoin de montrer une pièce d’identité officielle où figurent leur nom et une photo. La webcam fera une capture d’image pour vérifier l’identité de la personne et s’assurer que le nom au dossier correspond à celui sur la carte, répond Mme Glémaud. Durant le test, il y a aussi d’autres vérifications qui se font à l’insu de la personne afin de s’assurer qu’il n’y a pas de fraude.»

Impossible d’interrompre le test une fois qu’il est commencé. CASPerMD prend le contrôle de l’ordinateur. La touche «Échapper» ne fonctionnera plus. Il ne sera pas possible de faire de «copier-coller» non plus. De plus, toute simulation de panne d’électricité afin de pouvoir reprendre le test ultérieurement sera minutieusement vérifiée par l’entreprise chargée du test. Advenant un vrai problème, il sera toutefois possible de communiquer avec la compagnie qui offre un soutien technique en temps réel durant le test.

En cas de maladie, il est possible de reporter le test, de façon exceptionnelle, à un autre moment dans la mesure où la demande est faite avant le début de la séance prévue et s’il y a encore des plages horaires disponibles.

Délai de 10 jours ouvrables

C’est la responsabilité du candidat d’aller s’inscrire au TECT en ligne, il n’y a pas de convocation officielle à un moment précis. À la suite de sa demande d’admission, le candidat recevra un numéro d’admission nécessaire pour s’inscrire au TECT en ligne et il aura 10 jours ouvrables pour s’inscrire et choisir la date à laquelle il passera le test. Après quoi, s’il ne l’a pas fait, sa demande d’admission sera refusée pour dossier incomplet. Différentes plages horaires lui seront proposées et il pourra choisir la date et l’heure qui lui conviennent. De plus, le candidat n’aura pas à passer le test deux fois même s’il pose sa candidature à un ou plusieurs des quatre autres programmes de doctorats de 1er cycle en santé de l’Université de Montréal ou d’une autre université du Québec qui utilise le même test. Les coûts pour passer le test sont de 40 $, et des frais de 10 $ seront facturés pour que les résultats soient envoyés directement à l’Université de Montréal.

À noter que la capacité d’accueil diffère selon les programmes. Par exemple, en pharmacie 200 candidats sont admissibles annuellement alors qu’en optométrie le nombre de nouveaux étudiants est restreint à 50. Ainsi, même s’il est admis à un programme, cela ne veut pas nécessairement dire que le candidat le sera automatiquement dans l’autre.

Pour plus d’informations sur le nouveau processus d’admission dans les programmes de doctorats de 1er cycle en santé, visitez la page consacrée au TECT en ligne sur le site du Service de l’admission et du recrutement.

Harmonisation des dates limites pour les demandes d’admission

L’harmonisation dans les programmes de doctorats de 1er cycle en santé s’étendra aussi aux dates limites pour le dépôt d’une demande d’admission. Désormais, les dates seront les mêmes pour tous les programmes de santé. Les étudiants venant du collégial devront déposer leur demande au plus tard le 1er mars 2017 alors que les étudiants d’université auront jusqu’au 15 janvier pour soumettre leur candidature, soit deux semaines plus tôt qu’auparavant. À noter qu’est considéré comme un étudiant d’université celui qui a obtenu 12 crédits et plus, ce qui équivaut à plus d'un cours.