Une première chaire philanthropique pour l’École d’orthophonie et d’audiologie

«Riches de savoirs et d’expériences, les aînés ont beaucoup à nous apprendre et à nous transmettre.»

«Riches de savoirs et d’expériences, les aînés ont beaucoup à nous apprendre et à nous transmettre.»

Crédit : Thinkstock

En 5 secondes

La Fondation Caroline Durand remet 5 M$ à Faculté de médecine et permet la création de la Chaire Fondation Caroline Durand en audition et vieillissement. Le Dr Jean-Pierre Gagné en sera le titulaire.

C’est hier que la Faculté de médecine de l’Université de Montréal a eu le plaisir de recevoir Me Pierre Venne, président de la Fondation Caroline Durand et qui, au nom de la Fondation, a fait un don de 5 M$. Ce don servira à la création de la Chaire Fondation Caroline Durand en audition et vieillissement de l’Université de Montréal.

«La création de cette première chaire philanthropique hébergée à l’École d’orthophonie et d’audiologie aura une influence bénéfique sur l’évolution de notre faculté. La Chaire sera un outil stratégique important pour recruter de nouveaux chercheurs de talent», a mentionné la Dre Hélène Boisjoly, doyenne de la Faculté de médecine de l’UdeM.

Après l’arthrite et l’hypertension artérielle, la déficience auditive associée à l’âge est le troisième problème de santé chronique en importance chez les aînés. «Les conséquences d’une déficience auditive sont nombreuses autant sur le plan de la communication ou de la santé physique ou mentale que sur le plan de la qualité de vie des personnes âgées. Ultimement, les recherches que nous effectuerons permettront de réduire leur isolement, d’optimiser la communication entre elles et ainsi d’améliorer grandement leur qualité de vie», a expliqué le Dr Jean-Pierre Gagné, titulaire de la nouvelle chaire.

La Fondation Caroline Durand souhaitait soutenir un partenaire chercheur de haut calibre avec qui s’associer. «Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur la collaboration du Dr Gagné, professeur à l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’UdeM et chercheur à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, qui a toutes les qualités nécessaires pour diriger la Chaire et qui jouit d’un très grand prestige dans son milieu», a déclaré M. Venne.

Sonia Bélanger, présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, s'est réjouie du lancement de la Chaire. «Grâce aux travaux de cette chaire, nous améliorerons nos pratiques en les rendant encore plus pertinentes», a-t-elle dit. Mme Bélanger a également rappelé l'engagement de l'établissement auprès des aînés montréalais. «Riches de savoirs et d’expériences, ils ont beaucoup à nous apprendre et à nous transmettre. En ce sens, le lancement de cette chaire est une excellente nouvelle.»

«La Fondation Caroline Durand est devenue, au cours des dernières années, un agent de progrès, un véritable agent d’espoir pour des milliers de personnes qui comptent sur les avancées de la science pour améliorer leurs conditions de vie et guérir de maux qui sont souvent insoutenables. Je tiens à souligner la grande générosité et l’engagement dont fait preuve la Fondation pour soutenir la recherche en santé et l’amélioration des soins», a conclu Raymond Lalande, vice-recteur aux relations avec les diplômés, aux partenariats et à la philanthropie.

  • De gauche à droite: Paul Juneau, administrateur de la Fondation Caroline Durand; John Keyserlingk, administrateur de la Fondation Caroline Durand; Sonia Bélanger, présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal; Pierre Venne, président de la Fondation Caroline Durand; Michel Parenteau, administrateur de la Fondation Caroline Durand; Jean-Pierre Gagné, titulaire de la Chaire; Hélène Boisjoly, doyenne de la Faculté de médecine et Raymond Lalande, vice-recteur aux relations avec les diplômés, partenariats et philanthropie.

    Crédit : Andrew Dobrowolskyj

À propos de la Chaire Fondation Caroline Durand en audition et vieillissement

Les recherches effectuées par l’équipe de la Chaire auront comme objectif d’atténuer les répercussions de la déficience auditive chez les personnes âgées afin de diminuer les incapacités liées à ce problème de santé chronique et de réduire les situations de handicap.

Relations avec les médias