"Biscuit aux épices" remporte le prix du meilleur biscuit de Noël 2016

Biscuits aux épices, la recette gagnante soumise par Josette Noel de la Faculté de médecine.

Biscuits aux épices, la recette gagnante soumise par Josette Noel de la Faculté de médecine.

Crédit : Amélie Philibert.

En 5 secondes

Josette Noel, secrétaire de faculté à la Faculté de médecine, est la gagnante du Concours de biscuits de Noël 2016 de l'Université de Montréal.

Le Biscuit aux épices, soumis par Josette Noel, secrétaire de faculté à la Faculté de médecine, remporte le prestigieux titre de Meilleur biscuit de Noël 2016 de l'Université de Montréal.

Madame Noel préparait ces biscuits à l'occasion du bazar de Noël de l'école primaire de ses enfants. Il s'agit depuis d'un incontournable de la famille, à un tel point où ses adolescents la mettent bien en garde d'essayer d'autres recettes au détriment de celle des biscuits aux épices!

Très bon biscuit au goût agréable d'épices. — Louis-Philippe Lafrance

Goût nostalgique et réconfortant. — Mario Cappadocia

Superbe texture. — Jean-François Masson

Biscuits aux épices

70-80 biscuits

  • 1 ¾ t. beurre à la température ambiante
  • 1 t. cassonade
  • 1 œuf à la température ambiante
  • 1 t. mélasse
  • 3 c. à table vinaigre de cidre
  • 5 t. farine
  • 1 ½ c. thé bicarbonate de soude
  • ½ c. thé sel
  • 2 c. thé gingembre moulu
  • 1 c. thé clou de girofle moulu
  • 1 ¼ c. thé cannelle
  • ½ c. thé quatre-épices

Préchauffer le four à 375 degrés F.

Dans un grand bol, battre le beurre en crème. Ajouter la cassonade et malaxer jusqu’à ce que la cassonade soit dissoute. Ajouter l’œuf, la mélasse et le vinaigre et bien mélanger. Dans un autre récipient, mélanger tous les ingrédients secs et les ajouter graduellement au mélange de beurre. La pâte obtenue sera plutôt ferme. Laisser reposer au réfrigérateur pendant au moins 2 heures, idéalement pendant toute une nuit.

Diviser la pâte en quatre boules. En travaillant avec une boule à la fois afin d'éviter que les autres ne se réchauffent, abaisser la pâte à environ 0,5 cm d’épaisseur sur une surface farinée. Couper à l’emporte-pièce et déposer sur une plaque légèrement beurrée. On peut également déposer la pâte à la cuillère pour des biscuits de type galette.

Cuire pendant 6-8 minutes.

Un jury confronté à des choix difficiles

Tourbillons au chocolat, soumis par Elizabeth Houle des Bibliothèques.

Crédit : Amélie Philibert.

Devant la grande qualité des biscuits soumis au concours, les membres du jury ont décidé de décerner deux autres prix:

2e prix du jury: Tourbillon au chocolat, soumis par Elizabeth Houle, commis à la Direction des bibliothèques

1/2 t. beurre mou + 1/2 t. sucre + 1/2 t. cassonade + 3 onces fromage à la crème mou + 1 œuf + 1 c. thé vanille = au batteur électrique. Ajouter 2 t. farine + 1/2 c. thé levure chimique + 1/4 c. thé sel. Incorporer 1 t. pépites chocolat noir fondues et légèrement refroidies sans trop remuer, pour marbrer la pâte. Déposer par grosses cuillerées sur une tôle non graissée à 5 cm d'intervalle. 350 degrés F 10-12 minutes jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés.

Biscuits de Noël, soumis par Natalie Clairoux des Bibliothèques.

Crédit : Amélie Philibert.

3e prix du jury: Biscuits de Noël, soumis par Natalie Clairoux, bibliothécaire à la Bibliothèque de la santé

1/2 t. beurre mou + 1 t. sucre = battre en crème. 1 c. table essence d'amande + + 1 œuf = mélanger. Combiner ensemble 2 t. farine + 2 c. thé levure chimique + 1/4 c. thé sel, ajouter au premier mélange. Former une boule + pellicule plastique au réfrigérateur 30 minutes. Abaisser sur surface farinée à 3 mm d'épaisseur. Découper en formes et déposer sur tôle tapissée de parchemin. 375 degrés F 10 minutes jusqu'à ce que les biscuits soient légèrement dorés. Tremper au goût dans le chocolat fondu.

Membres du prestigieux Jury 2016

Marie Marquis, professeure au Département de nutrition

Marie Marquis a mené de front plusieurs études sur le rapport que les Québécois entretiennent avec la nourriture. Elle étudie notamment les motivations, comportements et pratiques alimentaires des enfants, des parents et même des étudiants d'université. Mme Marquis est d’avis que la consommation de biscuits de Noël est un incontournable. L’important est de trouver du plaisir dans chaque bouchée.

Jean-François Masson, professeur au Département de chimie

Jean-François Masson concentre ses travaux actuels sur la chimie de surface, l’élaboration de nouveaux matériaux plasmoniques et l’instrumentation pour effectuer l’analyse clinique de protéines et de médicaments. M. Masson croit d’ailleurs que les biscuits de Noël sont un excellent remède contre bien des maux.

Mario Cappadocia, professeur au Département de sciences biologiques

Mario Cappadocia étudie les barrières intra- et interspécifiques chez les plantes à fleurs. Il s’intéresse particulièrement aux aspects génétiques et moléculaires de l’auto-incompatibilité basée sur les S-RNases chez Solanum chacoense. Gastronome avoué, M. Cappadocia n’a jamais rencontré de biscuit de Noël qu’il n’ait pas aimé du plus profond de son âme.

Louis-Philippe Lafrance, chef exécutif aux Services alimentaires

Diplômé de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec, Louis-Philippe Lafrance a passé plus de 20 ans dans les cuisines hôtelières du Hilton et du Fairmount à Québec, Paris, Jérusalem, Tel-Aviv et Mont-Tremblant ainsi qu'au Cameroun. Spécialiste ès gâteaux aux fruits, M. Lafrance attend avec impatience de goûter aux créations de ses futurs compétiteurs.

Jean-Marie Garon, élève de quatrième année du primaire

Fine bouche depuis sa plus tendre enfance, Jean-Marie possède un goût distingué. Reconnu pour avoir préféré, à l’âge de deux ans, la glace du Bilboquet à celle du McDonald’s, il s’applique à la dégustation de biscuits de Noël avec sérieux et rigueur.

Vincent Otth, élève de cinquième année du primaire

Vincent est un jeune homme non seulement gourmand, mais aussi gourmet, qualités qui s'expliquent aisément par ses origines suisses et françaises. Non content de simplement manger: il cuisine plus souvent qu'à son tour et sa spécialité demeure le Soufflé qui souffle. Il envisage une carrière comme gardien de but dans une ligue professionnelle de soccer, ce qui lui permettra de manger une quantité importante de biscuits de Noël chaque année.

  • L'ensemble des biscuits soumis au Concours de biscuits de Noël de l'Université de Montréal en 2016.

    Crédit : Amélie Philibert.
  • Biscuits aux épices, la recette gagnante soumise par Josette Noel de la Faculté de médecine.

    Crédit : Amélie Philibert.
  • Tourbillons au chocolat, soumis par Elizabeth Houle des Bibliothèques.

    Crédit : Amélie Philibert.
  • Biscuits de Noël, soumis par Natalie Clairoux des Bibliothèques.

    Crédit : Amélie Philibert.