La campagne des paniers de Noël en guise de laboratoire de cours

La Campagne des paniers de Noël à l'Université de Montréal aura lieu du 16 novembre au 13 décembre.

La Campagne des paniers de Noël à l'Université de Montréal aura lieu du 16 novembre au 13 décembre.

En 5 secondes

Un chargé de cours à l'École de travail social profite de la campagne des paniers de Noël de l'UdeM pour aborder la théorie et la pratique du travail d'action communautaire.

C’est depuis 2014 que le chargé de cours de l’École de travail social Demba Sissiko fait participer ses étudiants du cours Intervention communautaire à la campagne des paniers de Noël de l’Action humanitaire et communautaire (AHC). Auparavant, le travail de terrain de la classe consistait à organiser une foire communautaire au pavillon 3200, rue Jean-Brillant. Aujourd’hui, ses étudiants se joignent à la campagne des paniers de Noël en tant que bénévoles, en plus d’effectuer une analyse critique de la campagne elle-même.

«Le cours aborde notamment la théorie de l’action communautaire, qui couvre la préparation d’une activité jusqu’à son évaluation. Ce partenariat avec l’AHC permet aux étudiants de mettre en pratique une portion de cette théorie. La plupart des étudiants inscrits à ce cours au trimestre d’automne viennent d’autres programmes que celui de travail social. Il s’agit donc pour eux d’une occasion unique, puisque leur programme d’études ne les mettrait pas forcément en contact avec le milieu communautaire», rapporte Demba Sissiko.

Dans un premier temps, les étudiants ont travaillé à l’élaboration des messages et des slogans de la campagne, ainsi qu’à la proposition de stratégies de sollicitation auprès de la communauté universitaire. Dans un deuxième temps, ils ont dû analyser le déroulement de la campagne et ses retombées, à l’aide entre autres des données et rapports annuels des années antérieures, en portant un regard critique sur l’activité et en suggérant des pistes d’amélioration pour les années à venir.

Pour Véronique Michon, étudiante au certificat en action communautaire et intervenante au Carrefour familial l’Intermède, c’est plutôt novateur pour un professeur de faire ainsi participer les étudiants à une activité de proximité dans le cadre de son cours. «Ce fut un travail pratique fort sympathique qui nous donne une meilleure idée de la réalité qui nous attend et des défis de l’intervention communautaire. Je le referais volontiers!»

Originaire du Mali, Dema Sissiko poursuit un doctorat à l’École de travail social sous la direction de Christian Jetté. Il s’est installé au Québec avec sa famille en 2012, après avoir obtenu une maîtrise en coopération internationale de l’Université libre de Bruxelles.